Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 22:04


  7718397011_des-vies-d-oiseaux.jpg

Biographie

Véronique Ovaldé, né en 1972, est un écrivain français qui a su s'imposer  sur la scène littéraire française mais aus

7718397011_des-vies-d-oiseaux-copie-1.jpg

si a l'étranger puisque ses romans sont traduits dans plusieurs ( anglais, espagnol, roumain, allemand, portugais, chinois... )

En 2009, elle reçoit le 18ème prix Renaudot des lycéens, le prix France Télévision et le Grand prix des lectrices de Elle en 2010 avec son septième roman

Ce que je sais de Vera Candida.

 

 

Bibliographie

2000: Le Sommeil des poissons.

2002: Toutes choses scintillant.

2003: Les hommes en général me plaisent beaucoup.

2005: Déloger l'animal.

2006: La Très Petite zébuline.

2008: Et mon coeur transparents.

2009: Ce que je sais de Vera Candida.

2009: La Salle De Bains Du Titanic.

2011: Des vies d'oiseaux.

 

Courte présentation du livre

" On peut considérer que ce fut grâçe à son mari que madame Izarra rencontra le lieutenant Taïbo ". Car c'est lui, Gustavo Izarra, qui, revenant de vacances un soir d'octobre 1997, appelle la police pour qu'elle vienne constater que sa somptueuse villa de Villanueva avait été cambriolée. Un vol pour le moins étrange puisqu'aucun objet n'a été dérobé et que les intrus, apparemment familiers des lieux, se sont contentés d'habiter la maison en l'absence du couple.

Vida Izarra va peun à peu sortir de son silence et dévoiler au lieutenant Taïbo la vérité : Paloma, sa fille unique de 18 ans, s'est évaporée du jour au lendemain avec Adolfo, un mystérieux ( dangeureux ? ) jardinier, et elle la soupçonne d'être revenue, par effronterie, insolence, nostalgie ? hanter la demeure familiale. Les vies d'oiseaux, ce sont celles que mènent ces quatres personnages dont les trajets se croisent sans cesse. Chacun à sa manière, par la gràçe d'un nouvel amour, est conduit à se défaire de ses anciens liens, conjuguaux, familiaux, sociaux, pour éprouver sa liberté d'exister. Sans plus ce soucier d'où il vient de là où la vie la mène.

 

( réalisé par : Pauline )

 

Avis :

 

 

Des vies d’oiseaux de Véronique Ovaldé est un livre que j’ai apprécié. Cependant, au début du roman, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire car j’ai eu du mal à identifier chaque personnage mais après les avoir bien identifié, j’ai pu l’apprécier. Dans ce roman, Véronique Ovaldé met deux histoires d’amour en parallèle : celle de Vida, 43 ans et sa fille Paloma, 21ans et c’est la mise en relation de ces deux histoires d’amour, ces deux couples qui ne sont pas de la même génération et qui n’ont rien en commun au premier abord qui m’a beaucoup plût.

Le seul point négatif de ce roman est la longueur des chapitres, je les trouve trop court (certains font 2 pages) ce qui rend la compréhension difficile.

 

Guilloux Stéphanie

 

Maela :

J'ai adoré ce livre dans lequel je suis tout de suite rentré dedans. La relation mère-fille se rapproche, curieusement,  de ce qui peut se passer dans la vie quotidienne, dans notre vie de tous les jours. Certes, nous ne fugeons pas mais le fait d'une incompréhension entre mère et fille est réelle dans la vie de tout les jours.

Je conseille vraiment beaucoup ce livre touchant.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages