Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 14:47

Sujet : "Pour apprécier un roman, un lecteur a-t-il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ?"

 

==> Proposer des idées et arguments accompagnés d'exemples précis (suivis d'une courte explication) :

 

- quels points communs personnage / lecteur ?

 

- pour s'identifier à lui, il faut que le personnage soit réaliste => réaliste dans sa dimension humaine

 

- certains aspecs de sa vie, certains de ses problèmes ou de ses interrogations sont proches des nôtres ==> il rentre en résonnance avec nous.

 

L'Etranger ==> comment s'identifier à lui ?

 

La part de l'autre ==> comment s'identifier à un personnage incarnant le mal absolu ? ==> où réside l'intérêt dans ce cas ?

 

- dans ce cas : - moins : chercher à se reconnaitre en lui (en quoi nous pouvons lui ressembler ?)

                          - : plus : chercher à le comprendre, les "rouages" de sa "mécanique humaine", de sa logique et de ce qui le fait agir.

 

- moins identification que phénomène d'empathie : on rentre dans l'intimité d'un personnage, qui se confie à nous (Brodeck) ==> le temps d'une lecture, on souffre, aime, vit (par procuration) avec lui ; ressent les même émotions.

 

- on peut apprécier un roman par autre chose que le personnage : le style (Mme Bovary) , l'histoire / l'intrigue , la réflexion sur une société fictive utopique / imaginaire (1984 ; récit de science-fiction)

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

- + agréable de se sentir dans la peau du personnage : + concerné ==> Brodeck : on apprend à le connaître, une sorte de lien se crée entre nous et lui.

 

           ==> s'identifier à un personnage = le connaître ?...

                                                          = se mettre à sa place ; lui ressembler?

 

pourquoi s'identifier ==> pour le comprendre

     ==> pour se demander ce que l'on ferait à sa place dans pareille situation

==> parce que l'on se reconnaît en lui

==> pour vivre par "procuration" : des aventures (heureuses ou malheureuses) (d'ordre sentimental ou d'une autre nature) : le hussard sur le toit ; ( contre - exemple : Voyage au bout de la nuit)

==> pour les valeurs qu'il véhicule et que l'on partage avec lui, le temps de la lecture (Brodeck)


        - ♥ s'identifier à : Bel Ami (pour sa réussite sociale ; il est comme nous au début, mais il gravit tous les échelons ; c'est un grand séducteur (ça plaît à Totor) MAIS c'est un arriviste, un manipulateur, un homme sans réelle morale)

Julien Sorel dans le Rouge et le Noir : lui aussi, belle réussite sociale alors qu'il n'est parti de rien ; personnage attachant, plein d'énergie, fougeux, révolutionnaire MAIS trop idéaliste, trop entier => c'est ce qui va le perdre

      

        - n' ♥ pas s'identifier à : La Princesse de Clèves (trop de qualités, trop parfaite, précieuse ; inaccessible) ; la marquise de Merteuil (trop fière d'elle, prétentieuse, orgueil démesuré ; Mme Bovary (dépressive ; sans qualité)

René s'épanche trop sur ses sentiments, trop nostalgique

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages