Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 20:36

« Une vie » de Guy de Maupassant

Guy de Maupassant : (5 août 1850 - 6 juillet 1893)

C'est un écrivain français, originaire de la région Normandie. On a découvert son talent pour la littérature qu'à partir de 1880. Il est lié à Gustave Flaubert et Émile Zola.

Œuvres principales :

Parmi ces 6 romans :

« Une vie » (1883)

« Bel-ami » (1885)

« Pierre et Jean » (1884)

Parmi ces 300 contes et nouvelles :

« Boule de suif » (1880)

« Le Horla » (1887)

« La parure » (1884)

« Une vie ou l'humble vérité » :

Ce livre a été publié en 1883 et c'est le premier roman de Maupassant. Il est composé de 14 chapitres. Il est paru d'abord en feuilleton en 1883 dans le Gil Blas.

Pourquoi le choix de ce titre ?: Le titre « Une vie » décrit la vie d'une femme nommée Jeanne depuis l'heure où s'éveille son cœur jusqu'à la mort de celui-ci.

Résumé : Jeanne, fille du baron Simon-Jacques et de la baronne Adélaïde est une jeune fille qui dès l'âge de 12 ans intègre un couvent à Rouen et le quitte à l'âge de 17 ans pour commencer une vraie « vie ». Ses parents lui lèguent un château près de Yport en Normandie pour y vivre avec son futur mari. Quelques temps après son installation, elle fait la rencontre de Julien de Lamare, elle tombe sous son charme et fini par l'épouser. Elle qui croyait que Julien était sérieux s'aperçoit au retour de leurs voyage de noce en Corse qu'il est avare et égoïste. Il la trompe avec la domestique nommée Rosalie et avec une voisine du nom de Gilberte de Fourville.

Paul, le fils de Jeanne voit le jour prématurément et connaît des problèmes de santé. Son deuxième enfant est une fille qui est mort-née le jour même au M. de Fourville tue Julien. A l'âge de 15 ans, Paul part en pension au collège du Havre. Suite à la mort de ses parents et de sa tante Lison qui est la sœur de la baronne de Adélaïde, Jeanne se retrouve seule. Elle tombe en dépression du fait de sa solitude. Par la suite, elle vend son château pour aider financièrement Paul et part s'installer avec Rosalie qu'elle a retrouvée par hasard. Paul ne donnant plus aucun signe de vie, Jeanne s'enfonce dans sa tristesse. Du fait d'un endettement, Paul demande à sa mère de s'occuper de son enfant qu'il a eu avec une prostituée morte en couche. Jeanne retrouve le goût de la vie suite à la promesse faite par Paul de venir la rejoindre très bientôt.

Personnages principaux :

Jeanne : C'est le personnage principal de ce roman. Elle est jeune, blonde aux yeux bleus. Elle a eu une éducation destinée à éveiller en elle l'amour de la nature. Elle n'a aucune connaissance des réalités et elle rêve de l'homme idéal. Elle est persuadée de la beauté et de l'innocence du mariage mais, avec Julien elle ne connaîtra que la bestialité sexuelle et l'hypocrisie. De ce fait, elle consacre sa vie à son fils.

Ce personnage est inspiré de Laure de Maupassant.

Son père : Le baron Simon-Jacques de Perthuis des Vauds. Jeanne l'appel « petit-père ». Il est fidèle à Rousseau. C'est un personnage généreux mais faible.

Ce personnage est inspiré des grands-pères paternel et maternel de Guy de Maupassant.

Sa mère : La baronne Adélaïde. Elle est enrobée et est atteinte d'une hypertrophie cardiaque dont elle se plaint souvent. Elle se promène souvent dans l'allée du château familial appelé « l'allée de petite-mère » par Jeanne.

Julien de Lamare : C'est un orphelin charmant qui se mari avec Jeanne. Il la trompe avec Rosalie et lui fait un enfant. Il abandonne Jeanne et Paul et noue une liaison avec Mme. de Fourville, ce qui lui a valu la mort.

Paul : C'est le fils de Jeanne. Il est surnommé « poulet ». Il part à l'âge de 15 ans et ne donne plus de nouvelles. Il voyage entre Londres et Paris pour devenir riche mais échoue et s'endette. De ce fait il demande de l'argent à sa mère. Ayant un enfant avec une catin morte en couche, il demande à sa mère de s'en occuper.

Rosalie : C'est la domestique et elle est considérée comme la sœur de lait de Jeanne. Elle quitte la famille après avoir été mise enceinte par Julien. Après 24 ans elle aide Jeanne qui a des difficultés avec son fils.

Lise : C'est la sœur de la baronne Adélaïde. Elle est surnommée « tante-lison » par toute la famille. C'est une femme timide et discrète

Thèmes principaux :

Amour : L'amour entre Jeanne et Julien puis l'amour entre Jeanne et Paul.

La mort : La mort des parents de Jeanne, de sa tante, de sa fille et de Julien

Le mariage : Le mariage de Jeanne et Julien

L'adultère : Le fait que Julien trompe Jeanne avec Rosalie et Mme. de Fourville

L'argent : Julien est un homme très avare

Le crime : M. de Fourville qui tue sa femme et Julien

L'éducation des filles : L'entrée au convent de Jeanne

La femme : Jeanne

La famille : La relation entre Jeanne et sa famille

La méchanceté humaine : Le fait que Julien soit égoïste et qu'il trompe Jeanne

Dans ce roman on a un narrateur omniscient et le roman suit un ordre chronologique.

Balzac avec « La femme de trente ans » et Flaubert avec « Madame Bovary » et « L'éducation sentimentale » ont influencé Maupassant dans l'écriture de ce roman.

Pourquoi c'est un roman réaliste ?: De prime abord, dans ce roman il y a une description des personnages et des lieux et les lieux sont réels. De plus, Maupassant reproduit le plus fidèlement la réalité. Il applique les méthodes de science et de l'observation. Le romancier a le souci de l'objectivité et écrit à la troisième personne du singulier. Il met en place une intrigue tirée de fait divers tel que la description, la tonalité réaliste, la documentation et la recherche du fait « vrai ».

Pourquoi ce roman appartient-il au naturalisme ? Il appartient au naturalisme du fait que le romancier renforce les caractères du réalisme. Par ailleurs, Maupassant vérifie expérimentalement dans ce roman le rôle de l'influence des milieux sociaux et biologiques sur l'individu et le groupe. De plus, il utilise des formes et procédés tel que le cycle romanesque sur plusieurs générations et un vocabulaire technique et spécifique.

Mon avis personnel : J'ai bien aimé ce roman car j'apprécie le style d'écriture que Maupassant utilise. Cependant, le romancier nous délivre des descriptions de personnages et de lieux un peu longue à mon goût mais, il n'empêche que pour moi il reste le meilleur romancier français à nos jours. De plus, je pense que cet ouvrage est le meilleur livre écrit par Maupassant et, je trouve dommage qu'il n'est pas écrit plus de roman.

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 23:05

titre du livre: Le rapport de Brodeck

Auteur: Phillipe CLAUDEL

 

Phillipe CLAUDEL: est un écrivain et réalisateur français. Il est né le 2 février 1962 en Meurthe-et-Moselle.

Les prix qu' il a obtenu pour Le rapport de Brodeck sont: - le prix goncourt des lycéens en 2007

- le prix des libraires au Québec en 2008

- le prix des lecteurs du livre de poche en 2009

 

oeuvres importantes de Philippe CLAUDEL:- la petite fille de Mr Linh (2005)

- les âmes grises (2003)

Elles sont similaires au rapport de Brodeck puisque toutes abordent les mêmes thèmes: la mort, la guerre, les souvenirs, la douleur.

 

Le rapport de Brodeck: il est parut en 2007 des éditions stock. C' est un roman réaliste comportant 40 chapitres.

thèmes abordés: le crime, la lâcheté, la shoah, la déshumanisation, la xénophobie et la mauvaise conscience.

pourquoi ce titre ? parce que Brodeck est contraint d' écrire un rapport sur l' assassinat de l' anderer. Les assassins sont les hommes du village.

les personnages: Brodeck= personnage principal, narrateur, jeune homme orphelin, recueillit et élévé par Fédorine, une vieille femme, qui l' a trouvé seul au milieu des décombres de son village ravagé, lorsqu' il était bébé, sans doute lors de la première guerre mondiale.

l' anderer= on ne connaît pas son nom, anderer veut dire l' autre, c' est l' étranger assassiné qui fait l' objet du rapport.

Emélia= femme de Brodeck, fragile.

Orschwir= maire du village.

Poupchette= fille d' Emelia (issue d' un viol), elle est très joyeuse.

 

Poupchette, Emélia et Fédorine sont les seules raisons de vivre de Brodeck.

 

particuarités du roman: ce roman ne donne aucun nom de lieu, de dates précises, il s' agit sans cesse de suppositions, de descriptions et de détails qui ne vont pas au concrèt, il faut donc deviner soi-même et être attentif. De plus, le récit n' est pas écrit dans l' ordre chronologique. Les différentes périodes de la vie de Brodeck y sont mélangées.

 

 

mon résumé du roman: Nous n' avons aucunes indications précises sur le lieu et le moment ou se déroule l' histoire. Nous savons que ça se passe dans un petit village de montagne, loin de tout. Nous devinons que ça se passe en Pologne puisque Brodeck fait ses études à Varsovie. De  plus, il est souvent dit que leur langue est jumelle à celle des allemands et que leur pays fut annexé par la prusse dans le passé. En ce qui concerne le moment, ce serait plutôt lors de la première guerre mondiale quand Brodeck est recueillit par Fédorine étant bébé orphelin, avant la seconde guerre mondiale quand il fait ses études, pendant celle-ci quand il est déporté en camps de concentration et pour finir, après la seconde guerre mondiale lorsqu' il est de retour au village et qu' il doit écrire le rapport. L histoire est basée sur le rapport mais Brodeck dérive de sujet et raconte toutes les périodes de sa vie parallèlement. Le rapport lui-même commence lorsqu' il est de retour au village, qu 'il découvre Emélia sans âme, qui ne parle plus et qui a donnée naissance à Poupchette, une petite fille, issue d'un viol. Il y découvrit donc les crimes qui eurent lieux pendant son absence, et trois mois plus tard, l' arrivée de l' anderer, un homme mystérieux, innofensif mais qui par sa différence, va effrayer et se mettre à dos tous les villageois sans savoir que c' est ce qui le mènera à sa perte. Brodeck n' a rien à voir avec le cirme commis, il se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment, entouré de tous ses assassin, les hommes du village. Il fut donc contraint de rédiger un rapport. Brodeck finit par quitter le village à la fin de son rapprt, ne se sentant plus à sa place, tant de choses avaient changées, il avait envie de passer à autre chose car comme il le dt, il avait eu sa part de malheur et d' horreur plus qu' un homme ne peut endurer dans une vie. Il prit donc le chemin d' une nouvelle vie avec Emélia, Fédorine et Poupchette.

 

 

mon avis sur le roman: L' histoire m' a beaucoup plut, on est plongé au coeur de la vie de Brodeck et de ce qu' il ressent, on peut parfois s' identifier à lui. L' histoire est d' origine simpke mais est rendue complexe par le rapport car il y mélange toutes les périodes de sa vie. Son arrivée au village avec Fédorine, ses études à Varsovie ou il rencontre Emélia, la guerre, sa déportation, son retour inattendut de tous au village puis l' oeuvre principale, le rapport qu' il doit écrire. La fin m' a un peu déçut, trop courte, je m'attendais à ce qu' il ne puisse pas partir aussi facilement du village et le fait que le rapport, au bout du copte, n' est servit à rien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 22:39

http://static.fnac-static.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/4/9/8/9782070367894.jpg

 

   http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/25/Robert_Merle_%281964%29.JPG Robert Merle nait en Algerie le 29 Aout 1908. En 1915 il est envoyé au Dardanlles puis rapatrié a Marseille en raison d'une fievre typhoide. En 1939 il est agent de liaison avec l'armée britanique mais est capturé a Dunkerque et n'est relaché qu'en 1934. Titulaire d'une licence de philosophie et d'un doctorat en lettres, il a été aussi Maitre de conference d'anglais a l'universitée de Rennes. En mai 68, il est professeur a Nanterre. il rompt tout lien avc le PC apres l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS. Robert Merle meurt le 27 mars 2004.

 

 

 

 

     La mort est mon metier est un roman réaliste (puisque semi-biographique ) qui aborde les thème de la mort, des camps d'extermination, de la guerre et du Nazisme à travers 7 chapitres qui sont arganisés par années. 1913, 1916, 1918, 1922, 1929, 1934 et enfin 1945. L'histoire se passe En Allemagne et en Pologne principalement.

 

    Le perssonage principale du récit est Rudolphe Lang (alterego de Rudolphe Hoess)qui en est aussi le narrateur. Son père au debut du récit puis Schrader et enfin Elsie sa femme et le Reichsfuhrer Himmler qui est un personnage récurrent et important.

 

     La mort ets mon metier raconte l'hisoire de Rudolphe Lang, le récit prend place en 1913 a l'époque ou Rudolphe est encore enfant.Il subit une tres forte présence de son père sur son éducation et une vie religieuse stricte. En 1916, etant trop jeune pour s'engagé et devenire militaire comme tout les hommes de sa famille, il est aide infirmier a l'hopitale Militaire. Il y fait la rencontre d'un officier dragon qui le fait enroler ( à l'age de 15 ans) et pare pour l'irak. De retour en 1918 avec l'armée déchue, il enchaines les petit boulots et vie dans la misere au coté de son ancien camarade Schader. Au début des année 20 Lui et Schrader s'inscrivent dans les corps francs, se dernier y meurt en Lettonie, pres de Mitau. De retourd en Allemagne Rudolphe retombe dans la misère et fait la connaissance du parti Nazi. Apres avoir commis un meurtre pour leur compte il est envoye en prison et ne ressort qu'en 1929. La, le partit l'envoit dans une ferme ou il se marie avec Elsie puis entre dans la SS. En 1934 il prend la direction d'un camps de travail puis celuis du camps d'Auschwitz qu'il créé et ou invente et met en place l'"industrie du meurte". En 1945 il se cache puis est arreté apres le suicide d'Himmler.http://cutiacupraline.files.wordpress.com/2013/07/auschwitz-birkenau.gif

 

      Le titre de "la mort est mon métier" est une référence au perssonage principale dont "la tache" d'apres ses propres mots était d'éliminé le plus d'"unités" possible.

 

Une adaptation cinématographique a été réalisée en allemagne de l'ouest en 1977 par Theodor Kotulla.http://3.bp.blogspot.com/-aWzWRmzGLII/Ti9MZM60PeI/AAAAAAAASIs/xA3_UEvOgz4/s640/l_129573_0075708_13df1217.jpgJ'ai beaucoup aimé se livre car j'ai trouvé particulierement interessant de voire l'allemagne nazie d'un point de vue interne par un national socialiste convaincue. De voire se que sa a été que l'horreure banalisée des camps et de comprendre le cheminement qui a ammené un etre humain a faire se genre de chose dans la plus parfaite normalitée. Le pire dans se livre est de se rendre compte que sa aurais put arrivé a n'importe qui ayant vécus dans le contexte de misère et de nationalisme de l'époque. Ce livre fait réflechire sur la banalisation de l'horreure.

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 22:22

http://www.decitre.fr/gi/34/9782253004134FS.gif

 

L'auteur:

 

Denis Diderot est né le 5 octobre 1713 à Langres. Il est écrivain et philosophe des Lumières, il est d'ailleurs considéré comme le chef de file des Lumières Françaises. En 1747, il élabora l'Encyclopédie avec son d'Alembert. Diderot laissera sa trace dans tous les genres littéraires. En 1778, il révolutionnera le roman avec Jacques le Fataliste et son maître. Il posera aussi les bases du drame bourgeois au théatre. Denis Diderot décèdra le 31 juillet 1784 à Paris.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/63/Denis_Diderot_111.PNG

 

Pourquoi ce titre ?

 


Jacques, le héros de ce roman est fataliste c'est-à-dire qu'il pense que tous ce qui se passe en déjà fixé par le destin ou comme il le dit " c'était ércrit la-haut " et d'ou le titre Jacques le Fataliste et son maître.

 

La composition de roman :

 

Dans cet ouvrage, il n'y a pas de chapitre mais on peux séparé ce roman en 8 jours dans ces différents jours Diderot nous parle directement et nous fais par de ces intérrogations.

 

Le contexte :

 

Dasn ce roman, Diderot ne nous donne aucune information sur le lieu ou l'époque dans laquelle déroule l'histoire car il trouve cela inutile car dans le premier pargraphe du roman il nous fais comprendre que ces informations ne sont pas essentiel pour comprendre le roman.

 

Les thèmes :

 

Il y a dans ce roman beaucoup de thèmes qui sont abordé comme l'amour, l'argent, le destin et  la classe social.

 

Les personnages :

 

Diderot ne nous aucune description des personnages dans le roman que se soit sur leur personnalité ou leur physique, on ne sais rien de Jacques ou de son maître. On peut quand même en déduire des traits de leur personalité.

     -  Jacques, c'est un valet qui est assez bavard, son prénom peut faire pensé a jacasser. Il a un petit côté philosophe.

     - Son maître, on ne conait pas son nom, mais tout au long du roman on peut voir qu'il est dépendant de Jacques alors que normalement cela devrais être l'inverse.

 

Mon avis :

 

J'ai aprécié ce roman même si l'auteur nous fais un peu tourné en rond car l'histoire sur les amours de Jacques ne se fini pas car l'auteur joue avec nous. Jai moins dans le roman  aimé quand Diderot nous parlais directement car j'ai trouvé cela trop confus et souvent cela m'embroulliais. Autrement c'est un très bon roman.

 

 


Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 20:46

o0w06s6RpMrvpN3jlF Kz36B6Fw

 

 

 

 

Auteur:

 

Boris Vian, né le 10 mars 1920 à Ville d'Avray, décédé le 23 juin 1959 à Paris, était un écrivain, poète, parolier, critique et musicien de jazz (trompettiste) français. Il était aussi scénariste, traducteur, acteur et peintre. Il a souvent utilisé des pseudonymes sous la forme d'une anagramme pour signer ses textes, de plus sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, il publie plusieurs romans, dont «J'irai cracher sur vos tombes» qui a fait scandale et a donc été interdit par la suite. Boris Vian a abordé tout genre littéraire : poésie, document, chroniques, nouvelles ainsi que des pièce de théâtre et des scénarios pour le cinema. Les principaux livres écrit par Boris Vian sont : «Vercoquin et le plancton» (1946), «L'écume des jours» (1947), «Les morts ont tous la même peau» (1947), «L'herbe rouge» (1950).

 

collage

 

Composition:

 

«L'écume des jours» est un roman composé de 68 chapitres de taille différent. Ces chapitres sont précédés d'une dédicace à sa femme (avec un dessin). Ce roman est organisé de façon chronologique, où plusieurs histoires sont reliées.

 

Contexte:

 

L'histoire se déroule à Paris, il y a longtemps, aucune date n'est précisée, seulement quelques lieux comme le musée du Louvres.

 

Les personnages: 

 

Le personnage principal est Colin, un jeune homme aisé qui deviendra pauvre au fil du roman. Il aime le jazz et a besoin d'amour (il fera la rencontre de Chloé) mais déteste la violence et le travail. C'est un homme très généreux (il n'hésite pas à aider son ami Chick). 

Chick est le meilleur ami de Colin et est passionné par Jean-Sol Partre (Jean-Paul Sartre). C'est le petit ami d'Alise.

Chloé est la femme de Colin, son nom vient d’un morceau arrangé par Duke Ellington de la chanson «Chloé song of the swamp». 

Alise est la petite amie de Chick et aussi l'amie de Chloé.

Nicolas est le cuisinier de Colin et l'oncle d’Alise. Il ne fait pas partie de la même classe sociale que les autres personnages.

 

Thèmes: 

 

Le thème principal dans ce roman est l'amour avec les histoires d'amour entre Colin et Chloé, Chick et Alise, Nicolas et Isis.

Les autres thèmes abordés sont:

 - la musique, Boris Vian, musicien de jazz (trompettiste) depuis 1937, il a milité en faveur du jazz pendant 15 ans, d'ou ses nombreuses références au jazz dans L'écume des jours.

 - la maladie avec le nénuphar dans le poumon de Chloé qui est une métaphore pour parler de maladie cardiaque, Boris Vian fait encore ici référence à lui même étant atteint d'une maladie cardiaque.

 

Intrigues:

 

Il y a plusieurs intrigues présentent dans ce roman. L'intrigue principale est l'histoire d'amour entre Colin et Chloé qui tombent amoureux et se marient très rapidement, mais au fil du roman Chloé tombe malade. L'arrivée de la maladie est progressive. Chloé a un nénuphar dans les poumons, qui traduit en fait une maladie cardiaque. L'état de Colin va également se dégrader jusqu'à la mort de Chloé.

Les autres histoires sont moins développées. On retrouve l'histoire d'amour en Chick et Alise, où Chick se ruine pour son idole : Jean-Sol Partre, celui-ci est sa priorité la plupart du temps. Il fait passer Jean-Sol Partre avant Alise.

 

Pourquoi ce titre?

 

On peut imaginer que le titre «L'écume des jours» est une métaphore par rapport à l'écume des vagues. L'écume est une mousse blanchâtre qui se forme à la surface d'un liquide agité ou fermenté, c'est ce qui reste d'une vague quand elle repart. Donc ici la vague ferait référence aux jours  et l'écume à ce qu'il reste des jours d'une vie, de la vie de Colin et Chloé qui n'ont pas pu vivre pleinement leur histoire d'amour à cause de la maladie de Chloé.

 

Un roman naturaliste?

 

Ce roman est naturaliste  car le milieu où vivent les personnages ont une influence sur eux. La maison de Colin rétrécit au fur et à mesure que la maladie de Chloé progresse. Il y a aussi un côté fantastique avec les anguilles qui sortent des robinets.

 

Le film:

 

«L’Écume des jours» a aussi été adapté au cinéma par Michel Gondry sorti en 2013. Les acteurs principaux sont Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh et Omar Sy. Le film est très fidèle au roman. L'histoire est est la même à quelques détails près. Le film permet aussi de mieux comprendre certaines choses du roman.

 

affiche-du-film-l-ecume-des-jours

 

 

Mon avis: 

 

J'ai bien aimé ce roman car l'univers est complètement décalé et la lecture est très facile. L'histoire sort de l'ordinaire, elle est très original. Boris Vian nous montre la souffrance de deux personnes qui s'aiment et essaient de lutter contre l'injustice de la vie, il nous fait donc passer un message pour nous dire que vie est une choses magnifique mais qu'elle peut être gâchée en si peu de temps, il faut donc profiter et apprécier chaque bons moments. 

 

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:16

 

La vie de l'auteur:

 

 

Guy de Maupassant de son vrai nom Henry René Albert Guy de Maupassant est un écrivain français.

Il est né le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville sur Aque. 

Il a marqué la littérature française par six romans dont Une Vie, Bel Ami et Pierre et Jean, par ses nouvelles comme Boule de Suif, les contes de la Bécasse, Le Horla ...

Les principaux types de registre qu'il utilise sont le

réalisme et le fantastique

Après les années 1890, il sombre dans la folie et meurt le 6 juillet 1893 à Paris

En 1924, Pierre et Jean connait sa première adaptation en film et en 2004 il est adapté en téléfilm par Daniel Janneau.

Choix du titre:

 

Il a choisit ce titre pour son livre car il tourne principalement autour de la vie de ces personnages qui sont les personnages principaux de son roman.

 

Résumé du livre:

 

Mr Roland, un ancien bijoutier, déménage avec toute sa famille au Havre. Après leurs études à Paris, les deux fils de Mr et Mme Roland, Pierre et Jean, décident de s'installer dans la nouvelle résidence familiale. Une grosse somme d'argent a été léguée à Jean par Léon Maréchal ce qui évoque les soupçons de Pierre à l'égard de Jean.

Peu à peu, il va découvrir que Jean est le fils de Léon Maréchal après avoir fouillé dans le passé de sa mère.

A la fin, Pierre décide de s'auto-exclure du cercle familial en s'engageant comme médecin sur le transatlantique La Lorraine, quand à jean il va épouser Mme Rosémilly.

 

Composition de l"oeuvre:

 

Le récit est composé de 9 chapitres aussi long les uns que les autres sauf le premier qui est plus long puisqu'il nous présente les personnages.

 

Personnages

 

Jean: homme blond de 25 ans, il va épouser Mme Rosémilly. Il est calme et assez réservé

 

Pierre: homme brun de 30 ans, il va enquêter sur la légitimité de son frère et va découvrir qu'il est le fils de Léon  Maréchal   

 

Louise Roland: mère de Pierre et Jean, elle est âgé de 48 ans

 

Gérôme Roland: le père de la famille, bijoutier passioné par la pêche

 

Léon Maréchal: ami de la famille et père de Jean

 

Les intrigues:

 

Ce roman tourne autour d'un axe principal à savoir la rivalité existante entre le personnage de Pierre et celui de Jean qui ne cesse d'augmenter au fil des jours. Maupassant reprend l'histoire de Caïn et Abel, les fils d'Adam et Eve qui sont également animés par une rivalité qui va se solder par la mort d'un des deux ce qui n'est pas le cas entre Pierre et Jean.

 Ce roman tourne également autour de la question: Pierre et Jean sont ils réelement  frère ou non? On se pose cette question car Pierre et Jean ont des caractères physiques complètement différents: l'un est blond l'autre est brun. L'un porte des favoris l'autre a une barbe ect...

 

Les thèmes:

 

Les thèmes abordés dans le roman sont: la rivalité entre les deux frères, la jalousie de Pierre envers Jean et l'injustice en ce qui concerne Jean.

 

Le cadre spatio- temporelle:

 

Les indices spatio temporelles sont très présents dans le roman.

Dès les premières pages des indices nous permettent de situer le temps de la fiction. On en trouve dans chaque chapitre.

Le roman débute au début du mois d'août. Par exemple au chapitre 2, " la nuit de mardi à mercredi" ou encore dans le chapitre 3, "mercredi", les jours de la semaine sont constamment évoqués pour marquer la présence du temps dans le récit.

 

Roman réaliste ou naturaliste:

 

On peut considérer ce roman comme étant un roman réaliste car il choisit des lieux qui existes vraiment, notamment en ce qui concerne la ville ( Le Havre). Maupassant cherche à retranscrire la réalité de la société bourgeoise à cette époque.

On peut également dire qu'il s'agit d'un roman naturaliste car il expose sa vision naturaliste, notamment par les sujets qu'elles traitent : l'hérédité, la petite bourgeoisie et les problèmes de l'argent.

 

Mon avis personnel:

 

Je n'ai pas trop aimé le roman car il y a trop de description. Par exemple l'auteur s'attarde sur des pages entières à un port, à un bruit, sur le temps qu'il fait. Le roman ne bouge pas beaucoup, il n'y a pas d'action. Par contre le livre est assez  facile à comprendre et on peut s'imprégner assez facilement aux différents personnages.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:04

Daniel pennacchioni de son vrai nom est née le 1er décembre 1944 a Casablanca au
Maroc. C'est un écrivains français. Daniel Pennac a reçu le prix Renaudot en 2007 pour
son essaie chagrin d'école (recit autobiographique). Il a écrit d'autre livres comme
monsieur Malaussène et Au fruit de la passion qui font partit de la saga Malaussène ,
il a aussi écrit des romans pour enfants comme cabot-caboche ou l'oeil du loup.
http://a137.idata.over-blog.com/450x600/0/57/34/84/2013-2/AuBonheurDesOgres.jpg

Le personnage principale qui est aussi le narrateur de l'histoire , donc
il s'agit d'un narrateur interne. Ce personnage ce nomme Benjamin
Malaussène. Il travail dans un centre commercial ou il est le
contrôleur technique mais en réalité il est le
bouc émissaire du magasin il se fait gronder par son supérieur
quand un client viens se plaindre. Comme personnage important il y a
c'est frère et soeur en particulier son plus petit frère
nomme le petit, son frère le petit dessine des ogres de Noël.
Il y a aussi tante Julia sa petite amie de son vrai nom Julie
Corrençon, son meilleur ami Théo, Julius son chien et
l'inspecteur Coudrier qui enquête sur les poseurs de bombes.



L'histoire est développer sur les bombes qui explose dans le magasin
et a chaque fois qu'une bombe explose Benjamin Malaussène est a proximité ce qui
porte a croire que c'est lui le poseur de bombes, plus tard Malaussène va mener son
enquête pour savoir qui pose ces bombes. Malaussène apprendra plus tard que se sont
gens qui font partit de la « chapelle des 11 » ces personne se suicide pour le plaisir.
Le livre Au bonheur des ogres fait allusion au livre de Émile Zola Au bonheur des
Dames, les deux livres ce passe dans un grand magasin et Daniel Pennac cite Zola dans
son livre « A moi Zola ! La déchéance alcoolisé ».
http://actualitte.com/blog/hervebel/files/2012/09/bonheur.jpg


Ce livre est composé de 39 chapitres, ces chapitres sont composé
de nombreux paragraphe eux même composé de nombreux
dialogues.




Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 18:57

L'auteur : 
Jean-Marie 
Gustave Le Clézio est né le 13 avril 1940 à Nice. Il a commencé à écrire à l'âge de 7 ans un livre intitulé "Un si long voyage" (en lien avec Onitsha). Son premier succès "Le procès verbal" lui à permis de recevoir le prix Renaudot en 1963. Et en 2008, on lui décerne le prix nobel de litérature. Auourd'hui, J.M.G Gustave Le Clézio est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrage de fiction et d'essais.


http://lewebpedagogique.com/drmlj/files/2009/02/onitsha.jpg

 

Pourquoi ce titre ?

L'auteur a donné ce titre au roman car c'est dans cette ville que les personnages doivent se rendre.

http://argoul.files.wordpress.com/2010/12/nigeria-carte-onitsha.jpg


Personnages :
 

Fintan, Un garçon de 12 ans qui n'a pas connu son père. Il a été élevé par sa mère à Marseille. Maria-Luisa, la mère de Fintan qu'il surnomme Maou dans tout le récit. Et Geoffroy, père de Fintan et époux de Maria-Luisa. Il a quitté la France avant la naissance de Fintan pour étudier les mythes africain.
Même si ce sont tous trois des personnages principaux, le récit reste tout de même centré sur Fintan car à travers lui, l'auteur à écrit une sorte d'autobiographie.

 

Résumé :
Le récit est divisé en 4 grandes parties qui tracent les 4 grandes étapes de Fintan et sa mère.
"Un si long voyage" : L'histoire débute en 1948 lors du départ de Fintan et sa mère pour l'Afrique. Il partent sur un bateau nommé Sarabaya, pour rejoindre Geoffroy le père de Fintan. Ils doivent donc le rejoindre dans une ville nommée Onitsha mais Fintan n'est pas très enthousiaste à l'idée de quitter sa vie à Marseille. Cette partie est lente pour montrer la longueur du voyage.
"Onitsha" : Dans cette deuxième partie, Maria-Luisa et Fintan arrive à Onitsha. Fintan est déçu par son père autoritaire mais aime la nouvelle vie plaine de liberté. Il se fait des amis dont Bony, un jeune africain qui lui fait découvrir son pays. Maria-Luisa elle, n'arrive pas à s'intégrer, ni chez les colons, ni chez les africains. On apprends aussi que Geoffroy n’apprécie guère la vie qu'il mène en Afrique mais il ne peu encore quitter ce pays car il y entreprend un quète à travers les mythes africains. Cette quête est raconter dans le récit à travers une mise en page différente.
"Loin d'Onitsha" : Maou, Fintan et Geoffroy retournent en France, notamment à cause du racisme beaucoup trop présent. Fintan est admit dans un collège Anglais et Maou est enceinte d'une petite fille. Geoffroy, Maou et leur fille partent tous trois dans le sud de la France. Peu avant la fin du roman, Geoffroy meurt précipitamment.

  Contexte : 
Ce récit se passe au moment de la colonisation des noirs par les Anglais.

Thèmes principaux : 
Les thèmes principaux sont, le racisme, le périple ( vient du grec "navigatio" qui veut littéralement dire, voyage en bateau et est utiliser dans le sens voyager en revenant à son point de départ), la découverte.



Avis :
Points négatifs:
-Le récit est trop lent au départ ce qui nous empêche de se plonger dans l'histoire.
-Il n'y a pas grands choses d'intéressant au final
Points positif: -On s'attache à Fintan au début de l'histoire mais la lenteur du récit et le fait qu'il ne se passe pas grands choses nous détache de ce personnage et nous empêche d'apprécier le roman.

 

Nathan LABBE

 

 

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 18:50

  

 

 

 

 

-Presentation de l'auteur:

Madame de Lafayette, de son vrai nom "Marie-Madeleine Pioche de la Vergne".

Elle est née le 18 Mars 1634 à Paris, et est décédée le 25 Mai 1693 à Paris, à l'age de 59 ans.

Elle était la femme de François Motier, comte de LaFayette.

C'est une femme de lettres française, associée au mouvement du classicisme. Le plus souvent, ses ouvrages sont des romans ou des nouvelles.

 

 

 

-Organisation du récit:

 

La princesse de Clèves est composée de 4 parties bien distinctes.

 

 

-Résumé de l'histoire:

 

L'histoire se déroule entre Octobre 1558, et Novembre 1559.

 

C'est l'histoire de Mademoiselle de Chartres, une jeune fille de 16 ans. Elle est élévée par sa mère qui lui apprend différentes règles de morales et de savoirs-vivre.

 

Un jour elle entre chez un joaillier, où elle rencontre Le prince de Clèves. Celui-ci tombe immédiatement amoureux d'elle, et la demande par la suite en mariage.

Mademoiselle de Chartres fût touchée de ce geste, et l'épouse, mais sans vraiment l'aimer.

 

Alors qu'elle est mariée, Mademoiselle de Chartres rencontre le Duc de Nemours. Il nait entre eux un amour immédiat et réciproque. Sa mère découvre cette passion, et met en garde sa fille du danger de ce désir illégitime.

 

-Thèmes principaux

 

Le thème principale de cette oeuvre est l'amour, représenté ici par le mariage du Prince de Clèves, et de Mademoiselle de Chartres.

 

Après il y a la fidélité, qui est également représentée par le mariage entre Mademoiselle de Chartres et son mari.

 

Ensuite il y a l'amour passionnelle entre Madame de Clèves et Monsieur de Nemours.

 

Pour finir, il y a la mort, désignée ici par le décès du roi, puis par celui de Monsieur de Clèves, à cause de sa jalousie envers Monsieur de Nemours.

 

-Les personnages:

 

Dans son ouvrage, Madame de LaFayette mélange personnages historiques et fictifs.

 

Comme personnages historiques on peut citer:

 

-Henri II: Il est le roi durant la période (1547-1559) ou se passe le livre, et il est mortellement blessé lors d'un tournoi à cause d'un éclat de bois dans l'oeil.


 

 

-Monsieur de Nemours: Il est une sorte de "Don Juan", car toutes les femmes sont folles de lui. Il tombe éperdument amoureux de Mademoiselle de Chartres, et voudrait bien en faire son épouse. 

 

 

Comme personnages fictifs on peut citer:

 

-Mademoiselle de Chartres: C'est le personnage principal de cette histoire. Sa passion secrète avec le duc de Nemours est au coeur de l'intrigue.

Elle est présentée comme étant une très belle fille, car elle est souvent désignée par " Beautée parfaite". Elle a le teint blanc et des cheveux blonds. Elle vient d'un milieux aisé, et est qualifiée de " plus grands parties qu'il y eu en France."

 

Durant le récit elle doit lutter contre ses sentiments envers l'homme qui n'est pas son mari.

 

-Madame de Chartres: C'est la mère du personnage principal. Dans le livre, elle meurt au début du récit. Ses conseils vont guider sa fille pendant toute l'histoire.

 

Au total ce livres compte 95 personages. Certains ne sont cités qu'une fois dans le roman, et n'apparaissent pas par la suite.

 

-Adaptations cinématographiques: Il y a eu plusieurs adaptations cinématographiques, mais celle qui se rapporte le plus au livre est "La Princesse de Clèves" de Jean Delannoy en 1961. Jean delannoy est un réalisateur et scénariste français, né le 12 Janvier 1908 à Noisy-le-Sec, et mort le 18 juin 2008 à Guainville.

 

 

-Avis personnel: J'ai trouvé ce livre interessant, mais dur à comprendre et à lire. Il y a beaucoup de personnages, le style d'écriture est trop ancien, et cela a fait que j'ai parfois mal compris certains passages du livre.

 

J'ai également été déçu par la fin, car je pensais que Madame de Clèves céderait à son amour pour Monsieur de Nemours, mais non, et c'est une fin à laquelle je ne m'attendais pas. Elle a été fidèle envers son mari, même si celui-ci est décédé. Elle a suivit les dernières paroles que lui a adressées sa mère avant de mourir.


Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 17:39

La mort du roi tsongor

 

L’Auteur :

Laurent Gaudé est né le 6 juillet 1972 à Paris, il a actuellement 41 ans.

Grand écrivain il s’est investie dans l’écriture de romans, de pièces de théâtres et de nouvelles. Il fut décoré de nombreuses distinctions notamment le prix Goncourt et le prix des Libraires.

Il sait parfaitement lier le mouvement réaliste et avec celui de l’irréaliste.

-Ses romans :

Son 1erroman fut « Cris » en 2001. Le roman qui reçu le prix Goncourt s’intitule « Le soleil des Scorta »en 2004. « Eldorado » est un des romans que nous allons étudier.

 

Son œuvre :

-Le titre :

« La mort du roi Tsongor », résume la première partie de l’histoire de ce roman, c’est l’élément déclencheur de la tragédie qui va s’abattre sur la cité de Massaba.

-La composition du roman :

1erpartie : on raconte les exploits passé de Tsongor et son armée ainsi que la dette qu’il a envers son serviteur Katabolonga qui a décidé que le jour était venu… Malgré les festivités qui se préparaient pour le mariage de sa fille Samilia.

2epartie : Suite a la mort de Tsongor, c’est le début des affrontements entre deux camps diriger d’un coter par le prince Kouame et de l’autre par l’inattendue Sango Kerim, ils proclame tous deux être lié a Samilia.

3epartie : Souba fils de Tsongor par remplir une quête qui lui a été confié alors que Samilia essaye de rétablir l’ordre au milieu de tous ces hommes qui se battent sans relâche pour une cause perdu car elle décide de s’exiler…

-Contexte :

Cela ce passe en territoire africain a l’époque de l’apogée Grecque.

 

Le personnage principal :

Le roi Tsongor dans ce roman est présenter comme le personnage principale autour du quel l’histoire c’est fondée. Malgré la mort précipité du personnage celui-ci continue d’exister car Katabolonga son serviteur arrive a communiquer avec les morts… Tsongor a une personnalité très ambigüe et tourmenté notamment a cause de son passé et il ne dévoile aucun très de caractère.

Le narrateur :

Il suit différent personnage en fonction du déroulement de l’histoire et il possède un point de vue omniscient.

Les intrigues :

Qui de Kouame et Sango Kerim va remporter la guerre.

Souba va-t-il réussir à accomplir la quête que Tsongor lui a confiée.

Tsongor pourra t’il partir de l’autre coter du « portail des morts » en paix.

Le mouvement artistique :

Laurent Gaudé dans ce roman a choisit de fusionner le « réalisme » qui font appel aux thèmes de l’amour la mort et la guerre. Aux éléments surnaturelles de l’ « irréalisme » avec pour exemple Katabolonga qui a la capacité de parler aux morts.

Le reflet que cela renvoie :

Le roman nous montre à telle point la difficulté que l’on peut avoir pour faire un simple choix sans qu’il y est de répercutions. Exemple : Tsongor qui ce ôte la vie ou encore Samillia qui se vend a qui bon lui semble.

 

Mon avis :

Points positifs :

  • L'auteur n'a pas une manière d’écrire très complexe mais elle est précise, cela nous permettant de ne pas se perdre dans le déroulement de l'histoire.

  • L'histoire ce rapproche fortement de la fameuse guerre de Troie.

  • Le lecteur a toujours tendance a choisir un camp dans ce type de roman et le fait que les personnages principaux s'y rallient nous encourage a poursuivre la lecture.

Points négatifs :

 

  • J'ai trouver ennuyant les récits sur le passé de Tsongor qui gâche l'avancer de l'histoire même si nous en apprenons d'avantage sur le mystérieux roi.

  • La mort précipité de certains personnages mon perturber dans l'aboutissement de l'histoire, je trouve qu'elles sont précipité et inattendue (exemple:Kouame se fait décapiter par un soldat, Sango Kerim succombe de ses blessures après la bataille.) qui donne un aspect tragique.

  • Les choix de la princesse qui sont prit sans aucune réflexion, telle une enfant qui fait un caprice et qui veut absolument quelque chose...

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages