Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 13:50

 

Vassilis Alexakis

 

Vassilis Alexakis est un écrivain greco-français né le 25 décembre 1943 à Athènes, Il s'installe à Paris en 1968 mais ne cesse de partager sa vie entre la France et son pays d'origine, la Grèce. Cet auteur écrit tantôt en français, tantôt

en grec, des récits mêlant autobiographie, roman policier et

récit fantastique,

Source : Google image .

 

Oeuvres:

 

  • Le Sandwich, Paris,1974

  • Les Girls du City-Boum-Boum, Paris,1975

  • La Tête du chat, Paris,1978

  • Talgo, Paris,1983,Traduit du grec par l'auteur.

  • Contrôle d’identité, Paris,1985

  • Paris-Athènes, Paris,1989

  • Avant, Paris,1992

  • La Langue maternelle,Paris,1995

  • Le Cœur de Marguerite, Paris,1999

  • Les Mots étrangers, Paris,2002

  • Je t’oublierai tous les jours, Paris,2005

  • Ap, J,C, Paris,2007

  • Le premier mot, Paris,2010, Ce livre est nominé pour le Prix Goncourt 2010.

Sources : Evene , wikipédia .

 

 


Source : Google image .

 

Le livre :

Miltiadis , ancien professeur en littérature comparée , se trouve être sur la fin de sa belle vie . C'est à ce moment là qu'il se demandera quel fut le premier mot ayant été prononcé par l'Homme . Malheureusement , il ne parviendra pas à trouver la réponse qui soulagera son départ . Le 2 janvier 2008 , Miltiadis est emporté par la mort . Sa soeur , âgée d'une soixantaine d'années , va alors entreprendre ses recherches afin d'apaiser cette absence et pouvoir mieux vivre son deuil . Ainsi , elle va faire la connaissance de scientifiques , d'anciennes connaissances de son frère , qui lui feront découvrir peu à peu le berceau de l'humanité et les mots qui ont mené au monde d'aujourd'hui , tel que nous le connaissons . Passant par l'histoire néenderthalienne , le savant Darwin , se plongeant dans la langue grecque , ce livre essaiera de répondre à une question existencielle , symbôle de notre humanité : Quel fut le premier mot ?

 

 

Avis :

Un livre que j'ai beaucoup apprecié tant par son écriture que son contenu . L'histoire est riche et interéssante , elle apporte une certaine culture ethymologique que nous ne sommes pas habitués à recevoir , mais également des connaissances historiques sur le monde d'autrefois . Relativement simple de lecture , cette oeuvre est egalement très complete . Au-delà d'une histoire , c'est l'Histoire que nous vivons , celle des langues ( qu'elles soient roumaine , grecque , ou même mortes ... ) et celle de l'humanité . Un livre qui donne envie d'en savoir un peu plus sur nos origines .

 

Adrien et Edouard

Ludwig: Ce livre m'a plus dans le fond mais pas dans la forme. Une écriture sans fortes émotions et j'irai presque jusqu'à dire sans vie. C'est linéaire, on ne prend pas plaisir à lire bien qu'il se lis très facilement. Ce n'est pas par la plume que "Le premier mot" risque de se distingué. Tout au long du livre on découvre des tas de choses intérréssantes mais parfois, et un peu trop souvent, des choses inutiles aussi. Ah, et la fin... J'avoue que j'ai du mal a comprendre l'auteur. Une fin baclée qui aurait pu être vraiment surprenante si l'auteur l'avait tourné d'une autre manière. Je suis bien conscient qu'il ne peut pas dévoilé le premier mot mais quand même... Un livre intérréssant dans sa trame et ses anecdotes seulement. Il m'a vaguement plu mais je ne le conseillerais pas.

 

 

Marylou:

 

Dés le départ j'ai vraiment accroché avec ce livre je l'ai trouvé vraiment interessant, ainsi que la façon d'écrire de l'auteur. Cependant il y a je trouve quelque description, explication inutile à des moments et qui peuvent rendre la lecture lassante. Ainsi que la fin je rejoins l'avis de Ludwig, j'aurais aussi voulus une explication peut-être un peu plus concrète.

 

Guillaume : Je n'ai vraiment pas aimé ce livre. Je ne l'es pas trouvé interessant. Je n'ai trouvé aucune histoire apart a connaitre l'étymologie des mots grec . Je trouve que la fin a été vite écrite et que l'auteur s'est perdu dans son histoire. Il a trop développé les dialogues, ce qui peut perdre le lecteur. de plus, il n'a pas assez développé sa fin, où l'on s'attend vraiment à autre chose.

 

Camille : Un livre qui aurait pu être intéressant si le style d'écriture de l'auteur n'avait pas été aussi linéaire, et l'histoire aussi plate. Il ne m'a pas spécialement plu et j'ai mis un certain temps à le lire, tant il ne m'intéressait pas. Certes, il a beau donner envie d'en savoir plus sur les origines de notre langue, mais faire tout un bouquin sur l'étymologie des mots... Ca devient vite gonflant. Sans compter la fin, totalement bâclée, mal tournée. En bref, ce n'est vraiment pas un livre que je conseillerais ni que je choisirais pour le prix Goncourt des Lycéens.

 

Ghalia:  Le premier mot d'Alexakis, est un bon livre sur deux points: l'histoire est intéressante, et le contexte aussi (notre époque, entre la France et la Grèce).

Rechercher le premier mot  pronnoncé sur notre planète, c'est une très bonne idée, une trame plutôt attirante; car, qui ne se pose pas ce genre de question sans réponse (pour le moment en tout cas)? Cette qui aurait pu, je dis bien aurait pu donner l'un des "bons romans" de la sélection goncourt lycéen. En effet, la seule chose qui n'en fait pas un bon roman, c'est l'écriture d'Alexakis. Trop de chose de dites, parfois incohérentes, et totalement inutiles, qui ne font rien d'autre que brouiller le lecteur qui se perd, et, une recherche du mot précis (après tout, vous me direz:"c'est normal, ce roman parle beaucoup d'éthymologie et du sens des mots), mais c'est ce qui à trop forte dose, rend la lecture trop "mécanique", pas assez vivante, et parfois, quasi vide d'émotion. Enfin,  ce roman n'a aucun rythme, il est d'une lenteur incroyable; c'est bien dommage, car vu son titre et sa trame accrocheurs, il aurait put, grâce à une écriture peut être moins mathématiques et froide, être l'un des meilleurs roman de cette sélection goncourt 2010. Je suis donc un peu déçue de cette lecture, qui à mon goût est un peu trop triste et déprimante.

 

Morgane Pr : Tout d'abord, je tiens à dire que je ne suis pas allée jusqu'au bout de ce roman d'Alexakis, non par manque d'enthousiasme mais je me suis rapidement ennuyé. Cela n'est pas dû au fait que l'histoire n'est pas intéressante au contraire on est toujours curieux de savoir d'où viennent les choses qui font notre quotidien et le langage en fait pleinement partie. Cependant, bien que cela soit un bon sujet, l'auteur a une écriture trop plate, il n'y a pas de rythme c'est beaucoup trop lent et en plus il y a des descriptions interminables ! Pour moi, l'auteur a su attirer la curiosité des lecteurs avec son sujet mais d'après certains avis qui précèdent le mien, il n'aura pas réussi à nous captiver. Donc, ce n'est pas un livre que je conseillerai.

 

Elodie:

En commençant ce livre, je me suis dit: "Tiens je vais apprendre plusieurs significations". J'aimais bien cette idée. Malgrés, cela, je n'ai pas été jusqu'au bout du livre. Je me suis lassée très très vite. Ce qui prouve que finalement ce n'étais pas un livre qui me plaisait.

Je déconseille vraiment ce livre..

Partager cet article

Repost 0

commentaires

M. Urnauer 16/11/2010 21:58


Un dossier bien pauvre, contrairement au livre d'Alexakis (à qui, en fin de compte, on reproche surtout d'être trop riche !...)
Décevant et, surtout, insuffisant !...


Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages