Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 19:49

Biographie :

Amélie Nothomb née le 13 aout 1967 au Japon, elle grandit dans une famille d'aristocrate belge où la litterature est très présente.Suivie des études de philologie (étude de la linguistique historique) à l'Université de Bruxelle. Vivant entre la Belgique et Paris, elle composa son 1er récit en 1992. Racontant la vie humaine, Amélie fait polémique et de bon succès.

 

 

ses romans et théâtre : 

 

Hygiène de l'assassin, roman, Albin Michel, 1992

Le Sabotage amoureux, roman, Albin Michel, 1993

Les Combustibles, théâtre, Albin Michel, 1994 

Les Catilinaires, roman, Albin Michel, 1995

Péplum, roman, Albin Michel, 1996 

Attentat, roman, Albin Michel, 1997 

Mercure, roman, Albin Michel, 1998 

Stupeur et tremblements, roman, Albin Michel, 1999 

Métaphysique des tubes, roman, Albin Michel, 2000 

Cosmétique de l'ennemi, roman, Albin Michel, 2001 

Robert des noms propres, roman, Albin Michel, 2002

Antéchrista, roman, Albin Michel, 2003 

Biographie de la faim, roman, Albin Michel, 2004 

Acide sulfurique, roman, Albin Michel, 2005 

Journal d'Hirondelle, roman, Albin Michel, 2006 

Ni d'Ève ni d'Adam, roman, Albin Michel, 2007 

Le Fait du prince, roman, Albin Michel, 2008, 

Le Voyage d'Hiver, roman, Albin Michel, 2009.

Une Forme de vie, roman, Albin Michel, 2010

 

 

 

Une forme de vie

 9782226215178FS.gif (305×475)

 

Ce récit raconte, une correspondance entre Amélie Nothomb et un soldat américain nommé Melvin Mapple, en Irak. Melvin étant obèse, vient chercher de la compréhension auprès d' Amélie, qui lui sait qu'elle pourra l'aider. Mais tout ceci va prendre une tournure plutôt inattendue... 

 

      Mon avis : 

 

 

 

« Une forme de vie » est un livre racontant l'histoire d'un correspondant d'Amélie, prénommer Melvin Mapple, soldat américain, qui nous raconte sa vie tout au long de ses lettres.

Le dernier roman d'Amélie Nothomb est un livre où notre avis peut être très partagé.

Court, il est rapide à lire. Mais peut être un peu trop. Le roman serait sûrement un peu mieux si il possédait un peu plus de descriptifs, d'élément sur les états des personnages. Il paraît « enfantin », plus de complexité notamment dans l'écriture ne serait un défaut !

Plus on progresse dans notre lecture, plus on est surpris de sa tournure et plus on rit de l'absurdité. Pourtant même si ce que nous raconte Melvin dans ses lettres nous paraît irréel, nous ne nous tournons pas vers l'idée d'un mensonge. Il est impossible de deviner la tournure de L'histoire, ce qui rend le livre très bon!

L'obésité ? Un sujet plutôt bien trouver qui je pense n'est pas si courant. Intéressant, le point de vue d'une personne obèse, le racisme portée à ces personnes, les avis des personnes extérieure, d'Amélie. Autre sujet ; le mensonge, de lire jusque où une personne peut elle aller dans son mensonge, en a t'elle conscience ou est-elle complétement dedans comme on est dans une vérité, ce que penser la personne qui subit ce mensonge...

 

 

Amélie Nothomb nous parles aussi beaucoup de l'état d'esprit de ses personnages et de la société.

 

 

.

 

Léa Paris.


 

Océane: J'ai beaucoup aimé ce livre, tant par le style d'écrire que par l'histoire en elle-même. La correspondance entre Amélie Nothomb et Melvin est vraiment réaliste et nous montre le mal être des personnes souffrant d'obésité, le regard des autres et leur propre regard sur eux... Certains passages écrit par Melvin sont même émouvants. L'avantage de ce livre est qu'il se lit très rapidement, on ne voit pas les pages défiler. Seule la fin m'a déçue, ce retournement de situation inattendu est très... particulier et je me suis demandé "pourquoi cette fin?". Malgré cela, je vous conseille vraiment de lire ce livre.

 

 

Maïwenn: Pour ma part j'ai adoré ce livre. Dès le début j'ai accroché à cette échange très personel entre Amélie Nothomb et Melvin Mapple. Tout en lisant ce roman Amélie Nothomb se dévoile à ses lecteurs. Quand à la fin du roman, j'ai été vraiment surprise par cette chute mais avec une auteur comme Amélie Nothomb tout peut arriver. En conclusion je recommande vivement ce fabuleux roman.

Morgane : J'ai tout simplement dévoré " Une forme de vie" d'Amélie Nothomb parce que d'une part il est très facile d'accès et d'autre part, l'histoire qui est assez simple reste quand même passionnante. De plus, j'ai apprécié le fait que le lecteur soit convié à cette correspondance entre les deux protagonistes, je veux dire que parfois on peut avoir l'impression que Amélie Nothomb ce confie. Cependant, la fin est pour ma part décevante car je ne m'y attendais pas du tout et je la trouve un peu bâclé. Néanmoins, comme avec " Une année chez les français", je recommande ce livre pour ceux qui voudrait faire une pause dans leur lecture.

 

Guillaume : J'ai adoré ce livre, car il se lit tres tres vite et l'histoire est intéressante et captivante. L'échange de lettres peut etre tres confidentiel en général, mais Amélie Nothomb l'écrit comme si c'est a nous que s'adressait Melvin. Ce roman m'a fait penser a un journal intime où 2 personnes écrivent leur vie. C'est un des roman à ne pas louper dans la liste du prix Goncourt.

Agathe : 

Une écriture simple, un style épuré, des personnages attachants et un bon sujet, voilà une autres petites merveille que nous donne à lire Amélie Nothomb. Après avoir lue les Catilinaires, je ne suis pas déçu de son nouveau roman qui mérite entièrement sa place dans la sélection Goncourt. Des sujet importants y sont abordés, comme l'obésité ou la guerre. C'est un très bon livre, on est absorbé dans l'histoire. La fin est cependant très étrange et inhabituelle, néanmoins je ne crois pas qu'il y aurait pu y avoir une autre fin car l'histoire en serait devenu interminable. Avec ce livre Amélie Nothomb nous montre toute la beauté de la correspondance, et le fait que l'on puisse être déçus de voir son correspondant.

Un livre excellent que je vous invite à lire.

 

 

Perrine : Pour ma part, le roman d'Amélie NOTHOMB m'a vraiment plu. Dès les premières pages, cet échange entre l'auteur et son correspondant Melvin Mapple m'a ému. Nous pouvons sentir une relation forte unir ces deux "amis", tous deux se confient l'un à l'autre d'une certaine manière. L'auteur traîte un sujet délicat, celui de l'obésité et tout de suite, le sentiment de mal-être de Melvin Mapplle nous envahi. Il se met à nu, nous sentons qu'il à vraiment besoin de se confier, d'exterioriser. Même si je suis restée un peu sur ma fin lors de la lecture des dernières pages mon avis reste le même : Amélie NOTHOMB nous aura encore fait partager une très belle oeuvre.

 

Marie : J’ai bien aimé ce livre. Je dois dire que je ne l’ai pas vu se terminer, car une fois dedans, on a du mal à s’en sortir.

Le fait que l’auteur, Amélie Nothomb, se représente elle-même comme la « matière » de ses livres doit y être pour quelque chose.
Idem pour la construction du roman en lui-même. Ce n’est pas un texte du début à la fin. Ce sont des lettres. Ce qui je trouve, donne encore plus envie de lire, de se plonger dans l’univers de cet homme du nom de Melvin Mapple, dont la vie est loin d’être comme les autres.
C’est pourquoi je recommande ce livre, car je trouve que c’est une leçon de vie. Même si la fin renverse toute l’histoire qui avait été construite, je trouve que c’est un bon livre, et qu’il faut le lire.

 

Ghalia:  Je dois dire que j'ai été surprise par cette lecture. "Une forme de vie" d'Amélie Nothomb, est sans doute l'un des romans qui m'a le plus fait sourire, malgré sa noirceur. Je n'ai jamais trop aimé les romans épistolaires, mais je dois reconnaitre que celui-ci était fascinant. Premièrement par les thème proposés qui sont (en généralisant): "la vie d'un soldat en Iraq racontée à travers sa correspondance avec amélie Nothomb", "l'Obésité" qui est le contraste de l'Anorexie dont Nothomb semble avoir souffert. Et deuxièmement, par la dénnonciation de l'armée des USA. Beaucoup de gens ont une image des soldats des USA comme des "Action men" ou encore "GI's Joe", Nothomb casse ces préjugés de "super héroes mourrants pour leur patrie" en faisant parler le personnage de Melvin Maple qui dit à un moment que lui et ses camarades devait changer leur pantalon après les avoir "souillés" en tuant des civils; et d'ajouter plus loin que lui, il essayait d'oublier cette horreur dans la nourriture quand d'autres ne ressentaient rien.

C'est donc pour moi un roman très sympathique, osé parfois, mais qui finalement traite bien des actualités et de ce qu'est l'Homme. La seule chose qui m'a gênée, c'est le fait qu'Amélie Nothomb se représente un peu trop comme quelqu'un d'important dans son livre (c'est un peu pour ça d'ailleurs que j'ai du mal en général avec les romans de Mothomb), mais à part ça, coup de chapeau pour un livre qui me parapit censé.

 

Joséphine

 

Ce livre est le premier de la selection du goncourt lycéen que j'ai lu. Il m'a telllement interessé que je l'ai lu en une après-midi et il m'a vraiment donné envie de lire rapidement les autres livres de la sélection. J'ai aussi beaucoup apprécié le fait que c'est un roman épistolaire qui est une forme de narration que j'aime retrouver dans les romans. Les thèmes sont assez original mis a par la guerre, on ne trouve pas souvent l'obésité comme thème principal d'un livre. L'histoire est captivante jusqu'au bout et j'ai aimé la fin contrairement à l'avis général de la classe. Amélie Nothomb aurai pu s'arreter à la première facette du livre où Marvin Mapple est un soltat de l'armée Américaine mais elle est allée plus loin que ça. Elle dénonce l'obésité des soldats par le stress mais dénonce aussi l'obésité de la population Améraicaine et c'est ce qui fait l'interret de ce livre. Sa façon de se mettre en scène dans le livre en tant qu'écrvain fait croire à la réalité et peut faire penser qu'elle à été réelement en correspondance avec un soltat Américain. J'ai beaucoup réfléchis sur ce thème de l'obésité et je trouve que ce livre dénonce la mentalité des gens en général. En lisant ce livre je compatissait pour Melvin, j'arrivai a comprendre le fait que manger puisse être un bohneur et que son corp devienne une oeuvre d'art. Puis lorsqu'on apprend sa vraie nature et sa vie plutôt misérable on comprend moins, on ne compatit plus on a tendance a penser que c'est de sa faute et qu'il n'a pas à se plaindre. Je pense que c'est ce que Nothomb a voulu faire passer du moins c'est l'idée que cela m'a donné.

 

Gwenn :

 

Ce livre m’a plu car j’aime beaucoup les romans épistolaires, on a l’impression d’une histoire réelle qui s’est réellement passée, on est comme plongé au cœur de l’histoire. La correspondance entre Melvin et Amélie Nothomb est intéressante et parfois émouvante, l’obésité de Melvin est touchante certains détails de son histoire ne m’a a aucun moment fait penser à une chute, a laquelle je ne m’attendait pas.

La chute du roman m’a surprise de part le comportement de l’auteur qui avait décider quelque chose et qui au dernier moment se rétracte.

D’autre part l’année dernière, j’avais lu un autre roman d’Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements qui m’avit moins plu, mais après la lecture du roman Une forme de vie, cela me donne envie de lire d’autres romans du même auteur.

 

 

Marylou :

 

J'ai vraiment apprécié ce livre, il se lit très vite car quand on le commence a on a forcément envie de savoir la suite de cette corespondance! Le faite que ce livre soit épistolaire m'a également beaucoup plus on se sent vraiment dans le livre, on a l'impression que cette une histoire réelle que cette correspondance est vraiment arrivé car sans en faire trop Amélis nothomb nous entraine vraiment  dedans grace à son style d'écriture. Cependant la fin m'a laissé perplexe ainsi que la chute, la fin je l'ai trouvé un peu baclé on se demande vraiment se qui va se passer se que personnelement je n'apprécie pas du tout. La chute c'est sur qu'on ne s'y attend pas du tout cependant je trouve que sa enlève un peu le "truc" qui fait qu'on y croit vraiment. Enfin malgré tout j'ai quand même trouvé quelque passage bidon, ininteressant comme par exemple comme il parle de "Shéhérazade" je n'ai pas du tout compris la similitude. Je conseil se romain quand même car c'est une belle histoire.

 

 

Camille : Un très bon livre que je conseille vivement. Facile d'accès, rapide à lire, il m'a énormément plu de part son genre épistolaire, tout en étant émaillé de passages narratifs qui permettent de souffler au milieu de toutes ces lettres. La relation que partage Amélie Nothomb avec Melvin Mapple est très douce, faite de confidences et de compréhension, et l'intégralité de ce roman est criant de vérité ; les détails de la guerre en Irak, le mal-être de Melvin, ce réconfort qu'il cherche auprès d'Amélie Nothomb, tout fait en sorte de nous pousser à finir ce livre. Seul bémol sans doute, cette fin qui nous laisse totalement ahuris, qui donne envie d'avoir autre chose derrière. Mais d'un certain point de vue, peut-être qu'il se devait de finir comme ça...

 

Ludwig: Certes ce n'est pas une histoire passionnante en soit. L'intrigue se base sur un fait qui pourrait être vraiment interessant mais qui, en le découvrant, fait perdre tout le charme au récit. Et la chute, n'en parlons même pas... Que s'est-il donc passé dans la tête d'Amélie Nothomb? On se le demande... J'avoue ne pas avoir compris. Peut être essayait-elle de perturbé le lecteur, remarquons que cela fait parler d'elle, une fin aussi... farfelu... Enfin tout ça c'est le coté négatif, mais quand on regarde son style à Amélie Nothomb on s'apperçoit reelement qu'elle possède un style bien particulier et très bon. J'ai beaucoup apprécier ses phrases relativements simples mais leurs tournures et leur formes étaient faites de telle manière qu'on aime lire cette histoire même si elle n'est pas passionnante. Amelie Nothomb a su donner vie à une histoire pittoresque et ça, c'est fort.

 

Elodie: 

"Une forme de vie", est un livre qui m'a plu. Un livre vraiment intéressant, simple et rapide de lecture. On accroche tout de suite, c'est le seul livre de la sélection épistolaire, Je voulais vraiment le lire. N'ayant entendu que des bonnes critiques sur ce dernier. Je n'ai pas été dessus. 

Le seul problème, est qu'a la fin de ce livre, on a pas vraiment l'impression d'avoir appris quelque chose, j'ai eu quelques questions qui sont resté sans réponse.

Malgrés ce petit point négatif, je conseille vraiment ce livre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luna 31/01/2011 16:30


J'adore cette auteur, non que j'ai lu tous ses livres, mais je la suit depuis quelques années et ce, avec beaucoup de plaisir !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur son dernier livre "Une Forme de Vie" sur mon blog...


J'aime beaucoup ta chronique, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Camille 21/10/2010 14:09


Je crois que l'article a un souci. Ca fait une bonne demi heure que j'essaie de poster mon avis sur Une forme de vie, impossible de le faire, il m'affiche une page blanche... Alors que j'ai réussi
à le faire sur tous les autres ! Le réseau ou le site en lui-même ? >.


constance93 (de TL) 09/10/2010 17:09


ce livre semble avoir du succès en 1eL ^^
pour ma part, j'irais juste lui reprocher d'être un peu trop léger par rapport à d'autres livres de la sélection. il n'y a pas grand chose à retenir d'Une Forme de Vie à mon goût, d'ailleurs ce
livre ne m'a pas marqué et dans quelques mois il ne sera plus qu'un vague souvenir... Mais comme vous je le trouve très plaisant, facile à lire, drôle et distrayant ;)


Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages