Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 16:45
Présentation "Le Rouge et le noir " De Stendhal 

 

AUTEUR : STENDHAL

- Henri Beyle

- Né 23 Janvier 1783 à Grenoble

- Mort le 23 Mars 1842 à Paris d'une crise cardiaque en pleine rue

- Ecrivain français

- Mouvements : Réalisme, Romantisme

- Oeuvres : "La Chartreuse de Pame" en 1839

                    " Lucien Leuwen" en 1834 mais inachevé

- Aux côtés de Balzac, Hugo, Flaubert et Zola il est l'un des grands représentants du roman français du XIXème siècle. 

- Ecrit des romans de formation.

- Au début il écrivait des histoires "Histoire de la peinture en Italie" "Rome, Naples et Florences" mais il perd ses manuscrits

- Ecrit aussi son chagrin d'amour pour Matilde Dewbowski, un traité qui tente d'analyser les sentiments amoureux en 1822 mais il ne parait qu'en peu d'exemplaires.

 

RESUME

Julien Sorel, fils de charpentier à Verrières. Intelligent, beau, ambitieux.

Méprisé de ses frères et de son père parce qu'il aime lire et est un peu féminin, peu de force physique

Un prêtre lui apprend le latin, il devient précepteur des enfants du maire de la ville, Mr Rênal.

Entreprend une ascension sociale en étant entouré de nobles. Il rêve d'accéder à un statut religieux ou un statut de guerre. Pour accéder au pouvoir social.

Tous le monde est satifait, une servante veut même l'épouser mais il refuse et préfère séduire Mme de Rênal. Il s'agit pour lui d'une conquête sociale. 

On ne connaitra pas bien ses sentiments alors que Mme de Rênal sera très explicite. Voir trop...

Sa vie est menée par l'idée de combat, il calcule tout ce qu'il compte faire et cela à un but. Il s'inspire de Napoléon.

Pour qu'il n'y ait pas de doutes sur la relation, Louise Rênal et lui mettent en scène un plan. Julien travaillera pour les rivaux des Rênal.

Ce travail va permettre son ascencion et Mr Le marquis de la Mole lui propose un poste de secrétaire à Paris. 

Il va alors séduire la fille du marquis, qui n'est pour lui qu'un objet de fierté car il l'aura eu et pas les autres. Relation conflictuelle dut à l'orgueuil de Mathilde qui en est très amoureuse.

Cependant Mme de Rênal ne va pas abandonner et va, guidée par un homme de l'église, envoyer une lettre à Mathilde de La Mole pour lui expliquer leur liaison à elle et Julien. Et donc avertir le Marquis qui venait d'apprendre qu'il avait mis sa fille enceinte et lui avait donc donné un titre et une somme importante.

Julien va l'apprendre et tenter de la tuer dans une église par balle. Il va être condamné à mort et ne va pas demandé à être gracier même s'il va bientôt être père. 

Il apprend en prison que Mme de Rênal n'est pas morte, elle lui rends même visite, l'ayant pardonné. Il découvre en prison ses réels sentiments pour Louise au détriment de Mathilde. Il découvre enfin la passion. Seulement il décide de mourir en héro et pendant le procès se fait passer pour un Révolutionnaire accusé pour son audace social. Car il défendait les classes.  Il refuse de demander sa grâce et meurt dignement sur l'échafaud. Même au dernier instant, il définit sa mort comme la conséquence de son combat - comme s'il maîtrisait sa vie jusqu'au bout.

Mathilde fait de la tête de Julien un objet culte de "romantisme" et Louise meurt 3jours après sa mort.

 

POURQUOI CE TITRE ?

-Le Rouge et le Noir en 1830 est une chronique. Elle défend la diversité des milieux sociaux, l'échec d'une ascencion sociale, une société bloquée, les pratiques religieuses, l'importance de l'argent, l'hypocrisie.

- Le rouge représente la guerre, le noir l'Eglise. Deux carrières dans lesquelles Julien croyait pouvoir conquérir le monde.

- Mais aussi peut être une forme de symbolisme. Rouge égal amour, noir égal mort qui résume le parcours de Julien.  Il a aimé et celà l'a conduit à la mort. 

- Histoire inspirée d'un homme qui a fait parler de lui dans les faits divers de la Gazette des Tribunaux. Stendhal lui a apporté l'intrigue, l'artistique de l'histoire. La composition romanesque, les liaisons, les lettres etc. 

COMPOSITION

- Roman coupé en deux parties

1) Son parcours provincial, donc son entrée chez les Rênal. Son ambition grandissante.

2) Sa vie à Paris, une fois ses ambitions réalisées ou en partie. Sa vie de secrétaire de Mr de La Mole et son déchirement entre l'ambition et les sentiments. 

- Nombreux chapitres, tous introduits ou la plupart par des citations d'oeuvres littéraires.

Il y a donc un jeu de symétrie et d'oppositions. A DEVELOPPER !!!!!

QUELLE(S) INTRIGUES?

- Que vas-t-il choisir entre la guerre (ici guerre des classes et sociétés) et l'écclésiastique?

- Que vas-t-il choisir entre l'amour et l'ambition?

- Va t-il rester le Julien dont on connait la vraie nature par sa position provinciale ou va t-il changer parce que son ambition lui aura apporté une meilleure position sociale?

L'attention du lecteur repose sur la question des différentes classes sociales, comment la noblesse considère les gens de classe inférieure et les considèrent-ils des leurs si par chance certains arrivent à sortir de sa classe social.

Puis bien sur comment va se dérouler l'histoire amoureuse de Julien. On va se concentrer sur ses choix, sa manière de penser, ses manigances. L'évolution de ses idées.

LE CONTEXTE

- Après la Chute de Napoléon, Louis XVIII monte au pouvoir.

- Après la Restauration mais qui est toujours présente dans les esprits, société fermée qui ne cherche qu'à s'enrichir et les jeunes son écartés de la vie politique de peur qu'ils ne créer une révolution.

- Retour en force de l'église.

- Plusieurs partis politiques : les libéraux et les ultrasroyalistes

On sait que Julien est un fervant admirateur de Napoléon et soutient donc l'Ancien Régime ce qui n'est totalement pas le cas pour les habitants de Vérrières. Il doit donc cacher les vraies valeurs qu'il défend. Par exemple, dans le livre, il doit se séparer d'un tableau de Napoléon pour pas que Louise ne tombe dessus et qu'elle le dénonce.

LES PERSONNAGES

Narrateur externe. C'est Stendhal qui raconte l'histoire et se permet d'interrompre quelques fois son récit pour donner ses propres opinions. Très présent dans le récit pour montrer qu'il s'intéresse à son personnage et qu'il en est complice.

Julien Sorel 

Fils d'ouvrier qui devient le précepteur des enfants de Mr de Rênal, le maire de la ville. Il va être l'amant de Mme De Rênal. Il va ensuite avoir une liaison avec Mathilde De La Mole qu'il va mettre enceinte. Tiraillé entre l'amour et l'ambition.

Mme De Rênal

Amante de Julien, et femme de Mr De Rênal. Elle représente l'amour maternelle et trouve le vrai sens de l'amour avec Julien, qu'elle aime passionnément. Elle sera désespérée d'apprendre sa liaison avec Mathilde et ne s'en remettra pas. 

Mr De Rênal

Maire de la ville de Verrière qui cherche à tout prix à montrer sa puissance. Il cherche par tous les moyens à être encore plus riche. Lui aussi au début n'était pas grand chose mais la situation et la position de sa femme lui on permis de se faire une place. Son fidèle rival, Mr De Valenod.

Mr De Valenod : rival de Mr De Rênal à cause de la fortune.

Fouqué: ami de julien que l'on retrouve dans les deux parties du livre, il est comme son guide.

Abbé Chélan : Prête viré à cause du contexte actuel du pouvoir. Il ne correspondait plus. Considère un peu Julien comme son fils spirituel.

Elisa : Femme de chambre des Rênal qui voulait se marier avec Julien, c'est à cause d'elle et d'une lettre anonyme que Julien va devoir quitter le domaine pour que Mr de Rênal ne soupçonne pas l'adultère de sa femme. Au final, cela lui aura permit de gagner des places dans la société et accéder à son rang à Paris.

Mr De La Mole: va prendre Julien sous son aile et lui permettre de devenir secrétaire à Paris

Mathilde De La Mole : Fille de Mr De La Mole, va entretenir une liaison avec Julien et tomber enceinte de lui. 

On a une description des personnages souvent peu fournie, des portraits rapides. Cependant sont mis en avant beaucoup plus leurs aspects morales . Les idées qu'ils défendent, leur position sociale. Le physique, lui, constitu une brève description parfois inexistante.

Julien lui est un personnage que nous connaissons sous toutes ses formes, décrit précisément physiquement au début du livre par la vision que son père a de lui : maigrichon, sans force, ressemblant à une fille. Son portrait moral est au début très simple, il aime lire, il est calme mais par la suite on y voit un personnage déterminé, calculateur et manipulateur. Tout y est décrit: son état d'esprit, son plan, sa culture. Son comportement social est souvent expliqué mais seul nous le savons, car il doit cacher sa vraie nature, il n'aime pas les aristocrates et défend au début (dans son fort intérieur) ses origines,  trouve les discours de ses personnes hautes placées répugnants.

QUEL GENRE DE ROMAN ?

Réaliste :

Pour Stendhal réalisme =  volonté de faire du roman un « miroir » = un simple reflet de la réalité sociale et politique d’une époque dans toute sa dureté. Stendhal a d'ailleurs écrit que « le roman, c’est un miroir que l’on promène le long d’un chemin ».

Réalisme psychologique ? Il n'en est pas sur, il tente à sa manière c'est à dire en s'inspirant de ses écrits et de textes sur l'amour.

- Lieux, dates précises

- De plus, c'est inspiré de fait réel.

/!\ IL Y A TOUS DE MEME DES ELEMENTS QUI SONT CONTRADICTOIRES AU REALISME ET QUI PROVIENNENT DU MYTHE 

Exemple : 

Mme De Rênal à un moment, parle de son mari qui tuera Julien à  la chasse et qui le soir lui ferait manger son coeur. Il s'agit ici d'un mythe De Gabrielle de Vergy. Vergy qui apparaît dans le livre. 

Mathilde elle se voit incarner Margueritte de Navarre en tenant la tête décapitée de son mari qui rappel un mythe, le mythe de Salomé. 

Romantique

- Présence de la nature (Julien va lire sur le toit, les longues promenades dans les bois qu'il effectue, celles avec Louise)

- Julien par sa sensibilité ( il pleure, il s'évanoui est timide au début du roman)devient un être romantique, par l'amour qu'il porte à Napoléon. 

Lui n'a pas vraiment de sentiments pour les femmes, pour Madame de Rênal si mais pour Mathilde pas vraiment, il la voit comme une proie désirée de tous qu'il aurait réussi à avoir pour lui.  Mathilde n'est désirable uniquement parce que les hommes les plus respectés de la société parisienne la désire. Il n'écoute donc pas ses sentiments , il ne réagit que dans le but de continuer son ascension social.

- Mathilde éprouve un spleen profond, elle porte de l'amour à des figures comme Margueritte de Navarre (ce qui explique son geste à la fin). 

- Louise incarne le personnage du romantisme avec ses longues déclarations, elle est folle d'amour, elle meurt même d'amour. Elle n'est portée que par ce qu'elle ressent pour Julien et ses sentiments sont sans cesse exprimés, non seulement dans ses gestes et ses paroles mais aussi ses actes. Elle incarne aussi l'amour par son amour maladif pour ses enfants. C'est une amoureuse maladive. 

Reactions implusives et passionées pour les deux femmes. Exemple : Mathilde qui se coupe les cheveux pour prouver son amour.

Enfin pour Stendhal le romantisme est pour lui décrit par Shakespeare et Racine. On voit clairement qu'il s'en inspire à la fin du roman avec Julien qui meurt et Louise qui le rejoint trois jours après. Un remix de Roméo et Juliette.

Romantisme tragique donc. 

Roman d'apprentissage 

Notions complexes

Simplement : 

Roman d'apprentissage, le héros apprends quelque chose qui le forge 

- Lui : l'amour à la fin du roman, l'ambition pendant 

- Un personnage se forge une culture, lui en avait déjà mais ignorait tout de la vie en société

-notion de mutations du personnage 

- passage du jeune garçon à jeune homme

 -sans défenses mais a appri à se forger. 

- Pas d'argent ni de place dans la société (basique de l'apprentissage)

-Ne rêvait que de lire et se cultiver mais la vie en a décidé autrement et a fait de lui quelqu'un qui cherche sa place dans la société. On pourrait croire qu'il l'a trouvé. Mais non. Et c'est la que se situe la partie complexe.

Stendhal a changé la fin. Il aurait pu être : propriétaire fortuné, épouser Mathilde et devenir père. MAIS NON

SECOND ROMAN D'APPRENTISSAGE

- Vérité de soi, mort.

- Peut penser à "fatigué d'héroisme" il dit " L'ambition était morte dans son coeur"

- Découverte du remords, il perd tout orgueuil et tente de se repositionner dans le parcours de sa vie. Spiritualité.

- Il découvre enfin ce qu'est le vrai amour, plus de conquête sociale et de victoires.

- On pourrait croire que sa mort consititue un échec mais non. Dans le livre c'est une sorte d'apothéose. Il aurait pu fuir mais au lieu de ca il a choisi de l'affronter et de choisir sa mort. Il a refusé d'être gracié. Il est donc maitre de son destin.Ce n'est donc pas lamentable c'est une affirmation de lui-même et ses convictions. Il retrouve ses valeurs. Il n'apparait donc pas comme une victime de la société.

- Pour se retrouver, il fait alors le choix de mourir

Il fait un travail sur lui

QUELLES VISIONS DU MONDE ?

A TRAVERS QUELS STYLES ?

Style original par sa fin et les manières qu'il a eu de composer l'histoire artificielle autour d'une histoire vraie. Mais au final peut-etre trop basique. Trop vu. Il m'a rappelé Bel Ami ou encore Roméo et Juliette. 

Pourquoi original ?

I) AMBIGUITE DANS SA FACON D'ECRIRE : L'AMBITION

- Veut s'enrichir MAIS au final recherche juste de la reconnaissance 

- CONTRASTE : il veut faire parti de la noblesse MAIS il la méprise car eux même méprisent les pauvres donc ses origines. Idée de vengeance et non plus de d'idéal à atteindre. 

II) DEUX VISAGES A L'AMOUR 

- L'amour pour la revanche sociale. Il est avec des femmes qui ont de l'importance, qui sont convoitées. "Son amour était encore de l'ambition, c'était la joie de posséder, lui pauvre être malheureux et si mérpisé, une femme aussi noble et aussi belle". Lui empêcher l'épanouissement à l'amour et l'accès au bonheur.

- L'amour envers Mme de Rênal qu'il comprendra enfin et seulement à la fin du roman. Entre temps on l'aura vu jouer à l'amoureux transi qui est une partie comique du livre, et l'amoureux cruel qu'il incarnera froidement. Déjà au début du roman il était s'était laissé emporter par ses sentiments envers Louise mais ayant vu ce que son rôle pouvait lui apporter il s'était laissé guider par l'ambition. L'amour avec Mathilde était lui un amour dominateur, il était guidé par la fierté et l'estime de soi. 

III) La fin originale. Tragique à laquelle on ne s'attendait pas. 

THEMES ABORDES

L'amour, l'ambition, la vengeance, la mort, l'apprentissage, la société en 1830 , les positions des classes sociales, l'hypocrisie, la soif d'argent et de reconnaissance et la religion. 

MON AVIS

Apprécier

- Les petites citations de début de chapitre,souvent Shakespearienne

- Les interventions sans qu'on ne s'y attende du narrateur

- La fin surprennante, et qui m'a rappélé "Dernier jour d'un condamné" de Victor Hugo

Moins aimé 

- Les scènes trop longues pour rien dire

- L'histoire qui est trop présente, but du réalisme mais c'est plus dur maintenant pour nous qui ne sommes pas dans le contexte

- La soif d'ambition et l'usage des femmes qui me rappel Bel-Ami 

- L'amour trop excessif, il y a de belles choses mais c'est trop exagéré des fois, ça donne une mauvaise image de la femme je trouve.

Globalement 

Je me suis trop souvent ennuyée. La partie historique est trop imposante, y a des notions que je n'ai pas comprises. Les scènes sont trop longues. Je pense qu'une version plus contemporaine m'aurait plus plu. Je vais dire que j'ai aimé pour la fin du bouquin, agréable à lire , bon déroulement et tragique. 

EN LE FERMANT

On retient : La vengeance nous ammène à la perte

                       On fait des choses que souvent avant de mourir on regrette

                       L'amour fait faire des choses totalement folle

                       On ne se rend compte de ses erreurs en fin de vie

                       Même avec tous les efforts, on ne peut pas être ce qu'on n'est pas.   

                       Notre vraie nature nous rattrape toujours.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

M URNAUER 30/11/2013 22:49

TRES BIEN. Présentation très très détaillée, faite de bonnes analyses et de recherches que tu as su utiliser avec profit. Il ne reste plus qu'à corriger les fautes, si possible ...

Maria 14/04/2017 22:16

Merci

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages