Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 20:24

 

I - L'estime excessive de la Marquise de Merteuil



*Omniprésence du "je" ainsi que du "moi" : "je receuillais avec soin ceux qu'on cherchait à me cacher" l.2-3, "je m'indignais qu'on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté"l.10-11

Ceci renforce son orgeuil.



*Une forte confiance en soi : "sure de mes gestes" l.12, "mais qui en tout m'a rarement trompée" l.16, "je possédais déjà les talents" l.17

Nous avons une femme décrite comme étant prétencieuse voir même vaniteuse. Nous pouvons même croire qu'elle essaye de nous faire voir qu'elle est audessus des autres.



*Un travail sur sa personne : "je m'étudiais à prendre l'air de la sécurité, même celui de la joie" l.7, "je me suis travaillée avec les même soin & plus de peine" l.8

Elle met en valeur l'apparence qu'elle veut donner d'elle même. Le travail qu'elle fournit pour devenir une sorte de modèle pour toutes les autres femmes de son époque.



*Une femme d'expérience : "l'expérience m'a pourtant appris à ne pas me fier entierement" l.16

Elle met en valeur son expérience.



*Une femme intéressée : " cette utile curiosité" l.4

Ceci montre la curiosité de cette femme qui est de s'instruire.



* Une femme dôtée d'une certaine faculté pour saisir des informations essentielles : "j'ai su en profiter pour observer & réfléchir" l.1

Cette femme sait faire la différence entre ce qu'on lui dit et ce qu'on lui cache.





II - Le portrait de Madame de Merteuil ( un personnage libertin )



* Une femme cherchant une part de vérité dans ce qu'on pouvait lui compter : "écoutant peu à la vérité les discours qu'on s'empressait de me tenir" l.2, "je receuillais avec soin ceux qu'on cherchait à me cacher" l.5

A cette époque, les femmes etaient considérées comme quasiment inutiles, elles n'avaient pas de grande fonction dans la vie.



*Une femme temoigant la volonté de s'instruire : “m'instruire” l.5, “ je me trouvais encore qu'aux premiers éléments de la science que je voulais aquérir” l.18

Elle peut paraitre comme une femme différente des autres vis-à-vis du fait qu'elle s'instruit elle même, qu'elle pense par elle même.



*Une femme réfléchie : “ma façon de penser fut pour moi seule” l.13

Elle pense par elle même ( = caractéristiques du personnage libertin ).



III – La condition de la femme à cette époque



*Une femme condamnée à estomper sa présence : “j'étais vouée par état au silence” l.1, “m'apprit encore à dissimuler” l.4, “forcée souvent de cacher les objets de mon attention aux yeux qui m'entouraient” l.4-5.

La femme en doit donc pas faire surface, elle doit faire preuve d'une grande discrétion.



*La femme en présentant aucun intérêt : “j'étais vouée par état au silence & à l'inaction” l.1; “presque sans intérêt” l.10.

La femme est présentée comme une sorte de vulgaire objet n'ayant aucune utilité.



*Une femme trompant son apparence : “tandis qu'on me coryait étourdie ou distraite” l.2; “je ne montrais plus que celle qu'il métait utile de laisser voir” l.13-14.

Madame de Merteuil se trouve dans une situatuin délicate car la femme n'est pas considérée comme posédant des qualités dans une grande majorité de domaine. Or celle-ci est presque dans l'obligation de s'effacer et de laisser transparaitre son intelligence.



*Une femme étonnante : “j'ai su prendre sur ma physionomie cette puissance dont je vous ai vu quelque fois si étonné” l.9.

Etonnement dû une fois de plus au faite que la femme est diminuée. Ici Madame de Merteuil vit dans une société où la femme n'arrive pas à trouver sa place.



 

Partager cet article

Repost 0
Chloé Carrée 1ère S2 - dans Le roman ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages