Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 15:29

1922, Murnau reprend le principe du roman de Bram Stoker, Dracula, et en fait un chef d'oeuvre cinématographique de l'épouvante et de l'horreur : Nosferatu.
J'ai fini de regarder ce film cet après-midi, et je peux vous dire que les Vampires représentés à l'époque n'ont rien à voir avec nos Vampires d'aujourd'hui ! De nos jours, les Cullen et autres buveurs de sang sont des êtres de beauté, puissants et sages (pour la plupart). A l'époque, c'est un peu tout le contraire : le compte Orlok, alias Nosferatu, est une forme humaine déformée et maudite, condamnée à une vie solitaire et désespérément sombre. Néanmoins, celui que l'on nomme "l'Oiseau de la Mort" est je trouve plus vrai quant à l'image que l'on se fait du Vampire, et le trouve également plus effrayant.
L'histoire se déroule en 1838, dans une petite ville nommée Wismar, au nord de l'Allemagne. Elle met en scène un jeune homme travaillant dans l'immobiler, Thomas Hutter, qui doit partir en Transylvanie à la rencontre du compte Orlok, vieil homme solitaire vivant dans un château perdu dans les montagnes des Carpates. Arrivé sur les lieux, Hutter fait la rencontre du mystérieux personnage, qui a pour projet d'emménager à Wismar. Lors du repas, le compte voit une photo de la bien-aimée de Hutter, Ellen, et en est profondément boulversé. Le hasard fait que la demeure que doit acheter Orlok est juste en face de celle du jeune couple...
Je trouve que ce film mérite bien tous les succès de film d'épouvante, et est bien digne des plus grands Hitchkock. Ce film représente un tel mélange de sentiments, mélant horreur et angoisse, amour et mort, que lorsqu'on a fini de le regarder on ne peut s'empêcher d'être fasciné.

Thomas

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages