Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 13:51

Quelle(s) représentation(s) de la guerre?

 

    I. Les procédés littéraires utilisés

 

    II. La théâtralité de la guerre

 

    III. Les effets produits

 

Ce passage amène le lecteur à réfléchir sur la guerre grâce à l'ironie, car Voltaire ne fait pas que décrire les horreurs de la guerre, il les dénonce.

 

1§: -Stylisation de la guerre grâce à de nombreuses figures de style. En apparence la guerre est jolie, Voltaire en fait son éloge mais ne fait que la dénoncer.

Progressivement, on passe de quelque chose de mélioratif (1ère phrase)-> énumération voire même anaphore grâce à "Si" (adverbe d'intensité); pour arriver à "boucherie héroïque" qui n'est plus du tout mélioratif.

 

-2ème phrase: énumération d'instruments qui renvoient à de la musique et un autre "canon" qui fait figure d'intru -> fait penser à un orchestre: la guerre est perçue comme une forme de spectacle. Canon = instrument mais de guerre

On passe de ce qui ressemble à un spectacle, à la guerre.

 

-Antithèse entre "charmant" et "enfer" -> fait une transition

 

-3 propositions en parallèle: • Canons renversèrent d'abord à peu près 6000 hommes

                                                 • Mousqueterie ôta du meilleur des mondes (optimistme)ensuite environ 9 à 10 000 coquins qui en infectaient la surface ( perçu comme positif, philosophiquement) <- thèse de l'optimisme présente pour justifier la guerre assiociée à un verbe ou aux hommes.

                                                 • Baïonnette fut la raison suffisante aussi de quelques milliers d'hommes.

 

___ : phénomène de graduation croissante avec les armes qui ont une portée de + en + courte.

___ : verbes qui atténuent l'effet produit -> euphémismes associés aux thèses de l'optimisme.

___ : approximations-> effets que l'on n'y prête pas grande attention.

 

-boucherie héroïque"= oxymore

 

-Le voc. assimilé à l'optimisme est là pour le contester, le dévaloriser et le dépriser car il utilise des mots sans rapport avec cette idée.


 

 :Un tableau

Un tableau pathétique des victimes de la guerre.

 

 

La figure de style principale est l’hyperbole. Voltaire exagère du début du passage jusqu’à la fin. Par exemple, sur le nombre de mort, cela est présenté comme un fait divers.

 

Ensuite, plusieurs champs lexicaux sont présents : La violence, la souffrance et le corps humain.

 

Pourquoi peut-on parler d’un tableau ?

 

 

 

                Ce passage est perçu comme un tableau ; car on voit la scène à travers les yeux de Candide. Cette image est destinée à frapper notre esprit, mais lorsque Candide avance au milieu des cadavres, cela ne l’intéresse pas, malgré la peur.

 

Les éléments du tableau sont placés de façon progressive, la description est de plus en plus violente : la dureté de la guerre nous apparait petit à petit.

 

« Des tas de morts » , puis « des vieillards criblés de coups », puis « leur femmes égorgées », puis « leurs mamelles sanglantes », puis « des filles éventrées », puis « des cervelles répandues ».

 

Voltaire utilise d’abord un pluriel de généralités : Tout le monde aurait pu être à leur place.

Il joue ensuite sur l’unité : Il rassemble les vieillards, tout en les dispersants : « des tas de morts ».

 

(Le terrais sur lequel se déroule une guerre est appelé « le théâtre ». Voltaire en joue.)

 

Comment sont suggérés les liens entre ces groupes de victimes ?

  


 « Regardaient      leur     femmes »

            ↓                 

 Le regard crée le lien.   

Le possesif "leur" amène aussi un lien. 

 

Le lien a été rompu de manière violente (ensanglanté).

Les victimes ne sont pas tout à fait mortes, cela marque encore plus ce passage. La vue de ce désastre devient insupportable.

 

Conclusion : Entre les deux paragraphes, il y a deux sortes de victimes : Ceux qui agissent et ceux qui subissent.

Il y a une impression que dans ce continent, le malheur est partout et personne ne peut y échapper.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages