Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 23:06

L'etranger
Albert Camus 

 

 

Auteur


220px-Albert Camus, gagnant de prix Nobel, portrait en bust

Albert Camus est né le 7 novembre 1913 à Mondovi en Algérie.
Cet un écrivain,dramaturge, romancier et philosophe français.

Deuxième enfant d’une famille modeste, Il n’a jamais connu son père, qui travaillait comme ouvrier dans un domaine viticole et qui est mort pendant la Guerre.
Quand a sa mère, d’origine espagnole, elle est à demi-sourde et quasi analphabète.

Camus a été marqué par le milieu défavorisé dans lequel il vivait avec sa mère et  son frère.

En 1935, il adhère au parti communiste, il va aussi militer dans un mouvement de résistance et va publier des articles.
Il devient rédacteur en chef du journal Combat à la Libération.

Il aime beaucoup écrire, cela l’aide à combler le vide, le manque de dialogue au sein de sa famille, pour lui se sera une manière d’entrer enfin en contact avec les autres et de montrer ce qu’il ressent.
Son roman La Peste publié en 1947 connaît un très grand succès. Son œuvre, qui aborde les thèmes de la révolte, est en lien avec ses prises de position.

Il a aussi rédigé Le Mythe de Sisyphe  en 1942, ce roman  parle comme l’étranger, du thème de l’absurde.
Le 4 janvier 1960, à l’âge de 46 ans, il trouve la mort dans un accident de voiture en compagnie de son ami éditeur Michel Gallimard.

 

 

Pourquoi ce titre ?livre

  

 

L’étranger, a été choisit pour le titre du roman car il définit bien le personnage principal qui est une personne seul qui a très peu de lien sociaux et affectifs, pas de famille.
C’est un personnage mystérieux qui ne se mélange pas à la société, il est « étranger » au monde extérieur.

 

 L'organisation du roman

 

Le roman est structuré en deux parties.

  • La première, faite de six chapitres retrace la vie quotidienne de Meursault,une fois qu’il a appris le décès de sa mère, jusqu’au meurtre qu’il commet sur une plage.
  • La deuxieme partie constituée de cinq chapitres décrit sa vie en prison et les phases de son procès jusqu’à sa condamnation a mort. 

Les deux parties sont liées car la seconde partie du livre consiste à porter un jugement sur les événements qui se sont déroulés dans la première moitié.  

 

Personnages

 

 

LE HEROS

Le personnage principal de ce roman s’appelle Meursault, c’est aussi le narrateur. Il n’a pas connu son père. Il a une maîtresse qui s’appelle Marie. Il vit dans une étrange insensibilité et indifférence.  Il refuse de mentir et se comporte comme si la vie n’avait pas de sens, étranger à la société dans laquelle il vit. Il ne parle pas pour ne rien dire, il n’est pas très bavard.

 

AUTRES PERSONNAGES PRINCIPAUX

Marie Cardona : Elle est la maîtresse de Meursault. C’est une ancienne collègue de bureau de Meursault, elle est brune. Dans la deuxième partie du roman, elle est quasiment absente.

Raymond Sintès : C’est le premier ami de Meursault après la mort de sa mère, c’est aussi son voisin de palier. Magasinier assez petit avec de larges épaules, toujours bien habillé.
Salamano : On parle très peu de lui, c’est le deuxième voisin de palier de Meursault qui vit avec son chien depuis huit ans après de la mort de sa femme.
Céleste : Propriétaire d’un restaurent où Meursault avait l’habitude d’aller manger.
Emmanuel : c’est le collègue de Meursault avec qui il mange souvent. C’est avec lui que Meursault à emprunter le brassard noir et une cravate noire pour aller à l’enterrement de sa mère.

Perez : C’est le seul homme qui ait pleuré a la mort de madame Meursault, il devient un témoin dans le procès de celui qui n’avait pas pleuré la mort de sa propre mère, Meursault.

L'arabe : Le frère de la maitresse de Raymond

 

 

 

résumé


L’Etranger c’est l’histoire d’un jeune homme appelé Meursault, il est employé de bureau à Alger. Un jour il va apprendre la mort de sa mère dans les journaux, elle vivait dans un asile à Marengo. Il va l’enterrer sans larmes et trouve hypocrite de simuler un chagrin qu’il ne ressent pas. De retour à Alger, il fait la rencontre de Marie Cardona une ancienne collègue de travaille qui va devenir sa maîtresse. Meursault créa une amitié avec son voisin de palier, Raymond. Celui-ci c’est battu avec le frère de sa maitresse car il la soupçonne de le tromper, il va donc demander à Meursault de l’aider à écrire une lettre pour se venger encore une fois. Inviter par Raymond à passer un dimanche dans le cabanon au bord de la mer, Meursault s’y rend avec Marie. Deux arabes dont l’un était le frère de la maitresse de Raymond avaient à se venger, ils les ont donc suivies au cabanon. Il eut une bagarre à la plage, Raymond fut blessé. Un peu plus tard Meursault revoit par hasard les arabes. Sans savoir pourquoi, il tue l’un deux avec le pistolet qu’il avait enlevé à Raymond. Et en plus de ses comportements non conformes à la société, il fut arrêté, juger et condamné à mort.

 

 

Le cadre spatio-temporel 

 

Il n’y a pas de moment antérieur à l’histoire, le passé est flou car on sait que la mère de meursault est morte mais on ne sait pas de quoi. La première partie du roman se déroule à Alger à l’asile à Marengo ou la mère de Meursault est morte et la plage ou Meursault commet le meurtre. Cette partie dure environ trois semaines. La deuxième partie se situe à la prison, on a le procès de Meursault qui dure un peu plus d’une année. Meursault raconte les fait les un après les autres chronologiquement comme dans un journal.

 

Les thèmes principaux

 

  • la mort que l’on  retrouve partout dans le roman, au début à l’annonce de la mort de sa mère, au centre quand le meurtre de l’Arabe a lieu et a la fin lorsqu’il est condamné a mort.
  • L’absurde  qui est la séparation entre l’homme et le monde. Meursault vit dans un monde dont il ne comprend pas le sens, dont il ignore sa raison de vivre.  Il ne ressent aucun sentiments cela  se voit par son indifférence à la mort et à l’enterrement de sa mère. Son absurdité se voit aussi à travers les réponses aux questions qu’on lui pose.
  • La révolte apparait en meursault après le meurtre qu’il a commis. Il n’est pas d’accord avec son avocat, il répond sans mesurer les conséquences de ses propos au tribunal. Meursault renaît, comme si la mort approchant lui avait fait sentir combien il avait été heureux. Il prit alors conscience de l’absurde de toute sa vie.

Roman réaliste/naturaliste ?


 

C’est un roman réaliste car l’auteur veut représenter le quotidien de Meursault le plus fidèlement possible à la réalité. Le réalisme aborde des thèmes comme le travail, les relations  ou les affrontements c’est le cas dans « l’étranger ».

 


Style d'écriture

 

 

Le  niveau de langue utilisée pour se roman est courante. Il n’y a pas de description trop longue. Le livre se lit facilement, car les mots ne sont pas compliqués, il est court et les évènements s’enchaînent.

 

Mon avis

 

 

Au début le livre me plaisait, car il commençait par avec beaucoup de mystères et du coup cela m’a donné envi de connaître la suite, mais après c’était ennuyant chaque chapitre raconte le quotidien du héro, il dort beaucoup et ne fait pas grand choses. On a du mal à s’identifier au personnage principal, car il ne parle pas ou peu de ses sentiments.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

M URNAUER 01/12/2013 15:09

Assez bien. Pas mal de fautes (notamment dans le résumé). Une présentation assez détaillé, mais dont les parties d'analyse auraient mérité d'être un peu plus développées.

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages