Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 13:43

Emma:

Un homme qui toute sa vie a travaillé,
N'a jamais eu le tête a rire ou plaisanter,
Et n'a rein fait d'autre que "bosser",

Un autre homme plutot pauvre,
Qui toute sa vie a ri et a profité de vivre,
N'a jamais eu la tête d'être sérieux ni grognon,
Et a seulement vécu une vie heureuse même les jours les moins bons,

Un beau jour l'homme fortuné,
Tombe malade a peut-être trop bien mangé,
L'autre homme plus ordinnaire,
Tombe également malade sans en avoir l'air,

Mais cet homme heureux et pauvre ne regrette rien,
Il a vécu sa vie il ne lui manque rien il est bien,
Or l'homme riche se sent mal,
Prenant conscience de sa vie pas géniale,
  C'est alors que cet homme simple et jovial lui dit:
        "Il faut rire pour vivre" et il ajoute "l'argent ne fait pas le bonheur"



Constance :

L'HERMINE ET LE VERGLAS

 

Dans sa grande fierté,

Une hermine, tout de blanc habillée

Pensait avec sa beauté

Être de tout protéger.

Son envie la guida à sortir un beau jour

De son bel, immense et riche appartement.

La journée sans réels grands atours

Tomba un des jours les plus froids, décidément

L'hermine ne manquait pas d'hardiesse

Ou d'inconscience.

Sa petite conscience la guida de son deux-pièces

Loin, du moins au plus proche de sa vaillance :

Au bas de son immeuble.

Elle comptait ce jour là, comme tant d'autres jours

Charmé un grand monsieur, riche et généreux.

Son dévolu se jeta sur le damoiseau

Souris, riche à souhait mais follement amoureux.

Il habitait au-dessus du voisin bistro

Qu'il tenait avec sa mégère dame souris

Qu'il avait épousé dans un petit souci

De conformité.

L'hermine de blanc vêtu comptait en cette journée

Charmé maître souris avec ses minauderies,

Ses rires, ses breloques, sa façon de marcher.

Elle avança donc d'un pas sur et accompli

Élégance et souplesse en acquis.

Or la pluie et le froid était tombé

Et dame hermine, sans le faire à moitié,

En fit autant.

Dans son orgueil, elle fut blessé,

Mais si elle ne l'avait eu, l'accident,

Dut également à un manque de sagacité

Et d'honneur, n'aurait point eu lieu.

Hélas, trois fois hélas,

Maître blaireau le facétieux,

Dame Grenouille la bêtasse,

Et Dame belette la diva,

rirent en cœur de voir l'hermine les fesses à terre,

jurant contre une plaque de verglas.

 

 

Ni fierté, ni arrogance, ni futilité,

Ni mièvreries, ni félonie, ni vanité

Ne mènent au succès et à la reconnaissance.

Moins d'orgueil guide vers la réussite ; patience.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages