Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 14:10


Biographie de l'auteur


Eric Fottorino est né le 26 Août 1960 à Nice (Alpes-Maritimes). Il est le fils d'une infirmière; Monique Chabrerie; enceinte à 16 ans d'un juif marocain qu'elle ne pourra pas épouser. Plus tard, elle se mariera avec un kinésithérapeute; Michel Fottorino; qui donnera son nom à Eric.

Il passe son enfance à Bordeaux et suit ses études à La Rochelle; d'abord au lycée Fénelon puis à la Faculté de Droit; où il sort avec une Licence.

Eric Fottorino intègre l'Institut d'Etudes Politiques (l'I.E.P) de Paris et s'intérresse dès lors au journalisme. En 1981, il envoie au journal Le Monde une tribune sur l'article 16 de la Constitution qui sera aussitôt publiée. L'année suivante, il commence à travailler comme journaliste pigiste pour Libération, puis à La Tribune de l'Economie (1984-1985). En 1986, il entre au Monde où dès lors il effectuera toute sa carrière.
Il devient Grand Reporter (1995-1997), Rédacteur en Chef (1998-2003) et Chroniqueur (2003-2006).
En 2005, il est chargé de prépaer la nouvelle formule du quotidien Le Monde puis est nommé directeur de la Rédaction en 2006. En Juin 2007, il est élu Directeur du journal.

Eric Fottorino est aussi l'auteur de romans commencés dès 1991 avec le très autobiographique Rochelle. Outre quelques essais, il a publié une dizaine de roman. Citons notamment Coeur d'Afrique (1997, Prix Amerigo Vespucci), Je Pars Demain (2001, Prix Louis Nucera) et Baisers de Cinéma (2007, Prix Femina 2007).
Eric Fottorino est passioné de cyclisme depuis son adolescence. En 2001, il s'est engagé dans la course pour le Grand Prix de Midi Libre, publiant chaque soir dans Le Monde un compte-rendu de l'étape du jour.
Un auteur qui s'inspire tout simplement de sa vie pour écrire.

                             Présentation du livre

Dans L'homme qui m'aimait tout bas, Eric Fottorino rend hommage à son père adoptif, Michel Fottorino; à la suite de son suicide. Le récit alterne entre les interrogations inévitables sur cette mort choisie et les souvenirs de l'auteur qui remontent à la surface, provoqués pas des petits gestes ou images du quotidien.
C'est un roman hommage ainsi qu'un livre reflexion sur le sens de "donner" la mort.



                                      Les avis

Dans la classe les avis sont plutôt partagés.
Certains voit ce livre comme du "nombrilisme" de la part de l'auteur qui des fois parlent de ses propres romans. Mais aussi une gêne quand il s'adresse directement à son père décédé.
Pour d'autres, ces éléments accentuent l'émotion du livre. Ils sont littéralement touchés et émus par ces mots employés et ces souvenirs réemployés.
Un roman à double tranchant où il est difficile de prononcer un jugement clair, tant les avis diffèrent.

                                      Mon avis
Une biographie touchante, bouleversante, qui "prend aux tripes". Un récit simple mais tout en beauté. Une histoire qui peut appartenir à tout le monde.
Une sorte de lettre "d'adieu" pleine de vie à un père maintenant réellement silencieux.

 



 
            Contexte historique, géographique et littéraire

Contexte historique

Le père de l'auteur; Michel Fottorino; était soldat en algérie pendant la guerre.
Certains passages du livre en parlent mais ce n'est que de manières héroïques ou alors sous-entendu.
On survole cette guerre et chaque évocation nous ramène à un lieu géographique.

Contexte géographique

Beaucoup de repères sont utilisés pour nous situer. On nous parle du Maghreb, puis du Sud et du Nord-Ouest de la France.
Evocations de L'Algérie et de la Tunisie avec ses souks et ses Médina.
Evocations de Nice et de Bordeaux.
Evocations de la Charente-Maritime et de la Vendée.
Des lieux où les personnages ont passé une partie de leur vie ou bien où ils vivent encore.

Contexte littéraire

Ce livre s'inscrit dans un roman, mais aussi comme une biographie; celle de Michel Fottorino.
Un roman de part sa construction et le fait qu'il y est une histoire racontée.
Une biographie de part les moments de la vie d'un homme qui sont romancés. Des passages intimistes et uniques comme l'est chaque vie.
Un mélange de genre qui n'empêche pas une cohérence et peut-être de l'émotion plus intense.


                                 Prolongement

La course pour le Grand Prix Midi Libre 2001

Le grand prix du Midi Libre, historiquement organisé par le journal du même nom, est une ancienne épreuve cycliste qui se déroule par étapes. La première édition eut lieu en 1949 et elle s'arreta au bout de la 54ème.
Le Midi libre a été supprimé en 2003 faute de moyens. Cette épreuve se déroulait avant le Criterium du Dauphiné libéré en préparation au Tour de France cycliste.
Le Midi libre était une épreuve de moyenne montagne pour permettre aux coureurs de se préparer en douceur pour le Tour de France.
En 2004, il y eut une tentative de réhabilitation sous le nom de Tour du Laguedoc-Roussillon, mais il a été à nouveau supprimé faute de moyens.
Le Grand Prix Midi Libre était aussi célèbre que le Cid ou Le Bourgeois Gentilhomme dans le cyclisme à l'époque
Les plus grands cyclistes ont gagné cette épreuve comme Raphaël Giminiani, Luis Ocana, Eddy Merckx, Raymond Poulidor, Miguel Indurain, Laurent Jalabert et Lance Amstrong. Jean-René Bernaudeau l'a remporté quatre fois consécutives au début des années 1980.
D'ailleurs les plus célébres comme Eddy Merckx ou Raymond Poulidor sont cités dans le livre.
Les vainqueurs du Grand Prix 2001 sont les suivants:
1. MAYO Iban (Esp)
2. SALMON Benoît (Fra)
3. MOREAU Christophe (Fra)


Marie.G


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages