Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 13:45

"Les hommes et les femmes que Jan Karski croise à l'interieur du ghetto sont encore vivants, mais, dit-il, "il n'y avait plus rien d'humain dans ces formes palpitantes". Est-il possible, pour un homme, d'être vivant sans plus rien avoir d'humain?"

"Il faut traverser tout le camp pour se rendre à l'endroit que le gardien a choisi pour Jan Karski. Ils sont forcés de marcher sur les corps entassés. jan Karski est pris de nausée, il s'arrête, mais son guide l'entraine."

pauline:
Le livre est divisé en 3 parties qui parle, évoque ou est racontée par Jan Karski. La première c'est un interview, la seconde le résumé du livre de Karski et la dernière une fiction basée sur des faits réels. Ce livre ne m'a pas accroché, seule, la seconde partie m'a interessé qui est prenante et touchante. Elle parle de la vie de Karski, ce qu'il a vécu, ses missions, son évasion... La première partie et celle que j'ai vraiment détestée, ce n'est pas du tout agréable à lire. La dernière partie et racontée par "je" donc Karski, mais je n'est pas réussi à me glisser dans ce "je", c'est un "je" fermé!


Léa : Jan Karski est un roman éponyme qui raconte l'histoire d'un résistant polonais et de l'extermination des Juifs d'Europe. Ce livre m'a beaucoup touché, tout d'abord parce qu'il s'agit d'un fait réel. En effet dans cette oeuvre qui est divisée en trois parties (une interview entre Karski et Claude Lanzmann, un extrait du livre de Jan Karski et pour finir une fiction) seul le troisième chapitre est "inventé" (il est quand même basé sur des faits réels). J'ai trouvé ce roman vraiment bouleversant, il nous apprend beaucoup de choses sur la 2de guerre mondiale. L'inhumanité est vraiment présente car comme le dit si bien Karski : "Des êtres humains qui n'ont plus l'air vivants et qui ne sont pas morts, qu'est-ce que c'est ?"

Thomas : Jan Karski est un roman très touchant, un mélange assez étonnant entre interview, récit et fiction, qui donne un rythme troublant sur la vie de ce "Juste" qui a apporté la vérité sur ce qu'il se passait en Europe de l'est, de l'extermination des juifs. C'est un roman très critiqué, par sa forme originale, mais qui pourtant m'a assez plu. Son périple est aussi très éprouvant. Il y a une phrase qui m'a beaucoup marqué, durant sa "visite" à Varsovie : "Des cadavres, des femmes maigres, des bébés fous, c'est le ghetto".

Dana:
 
Yannick Haenel nous fait part de l'histoire d'un jeune résitant polonais, de l'indiférence et de l'abandon des nations dans la lutte contre l'extermination des juifs ( " L'extermination des juifs d'Europe n'est pas un crime contre l'humanité, c'est un crime commis par l'humanité "), dans un récit haletant et entraînant.

O. Martin: Un livre curieux!
Ce livre se veut un ouvrage définitif dans le débat sur les cercles de responsabilité dans l'extermination des juifs en nous impliquant tous. Présenter la Shoah (et par conséquent l'Histoire) comme un bloc dont la responsabilité incombe à toute l'humanité est une idée qui me plaît. A l'heure où on nous parle de phénomènes contre lesquels on ne pourrait rien (exemples en vrac: la mondialisation et ses dégâts, l'économie qui prime sur la politique, la dictature en Chine...) comme s'ils n'étaient pas des créations humaines, il est bon de nous rappeler qu'il y a des hommes ( et même tous les hommes) derrière qui ont fait et qui par conséquent pourraient défaire ou refaire à condition d'admettre des responsabilités et des lâchetés collectives au lieu de rechercher des boucs émissaires.
Donc en tant que modeste historien en quête de sens et persuadé que la recherche de la vérité historique mène à un monde meilleur, ce livre m'a beaucoup plu.
Mais, Haenel a l'ambition de faire de la littérature et pas seulement de l'Histoire et là, je suis partagé. En effet seule la 3ème partie, dans laquelle Haenel écrit très bien, me semble être de la véritable littérature. Les 2 premières parties (peut-être historiquement utiles?) me font penser à des exercices scolaires (compte rendu et résumé) écrits sans éclat et finalement assez fastidieux. Une oeuvre littéraire de 200 pages avec à peine la moitié que l'on puisse véritablement qualifiée de littéraire cela me pose question. L'auteur aurait peut-être dû adopter tout au long du livre la forme de la 3ème partie? J'attends l'avis des spécialistes en art littéraire que sont les excellents profs de lettres du lycée J. Loth...

Léonie: Dans ce livre, j'ai beaucoup aimé connaitre cette vie de résistant polonais, ces "anedoctes" sur la 2nde Guerre Mondiale, toutes ces révélations sur les procédés envers l'extermination des juifs... Mais je n'ai pas compris la raison pour laquelle Yannick Haenel, écrit ou réécrit presque, un livre déja rédigé par Jan Karski!? Malgré cette deception c'est tout de même un roman très touchant.

Eurielle: Ce livre est vraiment touchant, il y a des scènes assez horripipilentes, je pense à la visite dans un camp de concenrtration... Ca laisse un froid. Je l'ai aimé aussi pour les pensées de Karski dans la troisième partie qui donne une autre vision de la guerre, quand il dit qu'on n'a pas vraiment gagné car les juifs ont été exterminés et le reste.. Et c'est vrai. Mais malgrés tout, je n'ai pas tant accroché, j'aurai préféré lire le lire de Karski et aller plus en profondeur que lire le résumé.

Constance :
Je n'ai pas aimé ce livre. Le rapport fiction/réalité est trop mis en avant avec ses deux premières parties "réelles" et sa troisième "fictive". Je trouve la troisième presque en désaccord avec les deux autres : la savoir inventée m'empêche de la considérer comme les deux autres comme un véritable témoignage de la résistance polonaise et de l'histoire des juifs de Pologne. Bien que très émouvant et choquant, il ne m'a pas "pris au tripes" comme d'autres de la sélection. Même les deux premières parties ne m'ont pas semblé très interressante : faire le résumé d'un film et le résumé d'un livre ? A quoi bon ? Mieux vaut les conseiller tout au long d'un vrai roman en y faisant référence plusieurs fois.


Alexandra: C'est un livre bien écrit qui relate l'exécution des Juifs pendant la Guerre. A la fin, on reste perplexe sur la façon dont se sont comporté les Alliés envers les Juifs, car ils n'ont rien fait pour empêcher leur massacre.



                                                                                                                  
   Yannick Haenel                                                                              












 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L. Urnauer 09/10/2009 19:54


Je sens comme un défi lancé par un confrère historien, dans la phrase de conclusion de son brillant avis critique. Je n'ai pas encore lu ce livre, mais je crois bien qu'il sera le prochain sur ma
liste !... ^^


Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages