Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 10:38


" Il partit parce qu'il y avait eu aussi ces mots étranges de la mère : "Longtemps, nous avons été sur les routes, mon fils. Et partout, on nous a appelés les pieds sales. Si tu partais, tu comprendrais. Pourquoi ils nous ont appelés les pieds sales."


" La nuit avait coulé son encre sur la page du jour, la rue avait récupéré une lumière autre que celle du vieux soleil. Les enseignes brillantes aux frontons des cafés, des échoppes à gaufres et des kiosques à journaux. La lumière jaillissait également des doigts habiles d'un jongleur, un artiste lançant, rattrapant et remettant dans l'orbite du ciel des torches allumées. Le spectacle était beau mais il eut peur que le jongleur se brûle."  "( page 23 )

Léonie : Askia chauffeur de taxi à Paris, et d'origine africaine est à la recherche de son père, Sidi... Partis quand il était enfant, laissant Askia seul avec sa mère. Il fera la rencontre d'Ollia, photographe, à qui Askia lui refait penser, un homme à turban... Serait-ce Sidi ? Le retrouveront-ils ?
J'ai plutot aimé ce livre dans lequel on apprend à connaitre à la fois la vie d'Askia aujourd'hui à Paris, ainsi que sa vie d'avant en Afrique. Un léger suspense nous donne l'envie de continuer l'aventure, mais on en sort rapidement déçu... Un livre pour ses peu de pages, assez dur à lire.

Emma:Askia est parti à Paris où il est devenu chauffeur de taxi.Un certain nombre de cliens nombre de ses cliens lui trouvent une ressemblance avec"un homme au turban", cet homme qui était peut-ètre son père. Askia décide alors de partir à sa recherche.
"Vous autres, chevaliers errants, vivez en révant et révez en vivant."(page 78)
je n'ai pas trop aimé ce livre, au niveau de sa lecture et de sa compréhention c'est assez complexe.

Pauline: Je n'ai pas aimé ce livre, je ne vois pas son but, ni l'intêret pour lequel il a été écrit. Je n'ai pas tout compris car il raconte des trucs incompréhensibles, il décrit certaines choses inutiles, il en dit bien trop inutilement. On croit qu'il va se passer un evenement à la fin donc ça nous tient jusqu'au bout mais en fait, il ne se passe rien enfin presque... !

Elise: C'est peut- être le livre le plus court, mais je ne l'ai pas beaucoup aimé. Les chapitres sont trop courts, on passe souvent à autre chose, on doit relire plusieurs fois certaines phrases pour les comprendre!

Constance :

Un livre de toute beauté. Une histoire infiniment triste. Un style très particulier qui rend la lecture difficile. Les pieds sales m'a ému mais son style m'a empêché de le lire très vite (je n'arrivais pas à lire plus de 30 pages sans ressentir de la fatigue tellement je devais faire d'effort pour le comprendre). Les personnages - askia, ollia, petie guinée- sont très émouvants. La fin est splendide

Eurielle: J'ai eu beacoup de mal à rentrer dans ce livre, des fois j'y arrivais mais on me mettait dehors vite fait! Pourtant je suis sûre que ce livre est super, des passages m'ont beaucoup plu! La lecture est vraiment complexe je trouve, mais l'histoire est interressante. Malheureusement, il faut du temps pour le lire, le relire et le comprendre.




Marie.N : Ce livre est un livre où je n'ai pas d'avis : je pourrais dire : " Oui, vite lit le ! "  ou alors : " Non, ne le lit pas ! " si quelqu'un me demande se que j'en ai pensé je dirais : " Rien " !
Cette histoire d'un homme, chauffeur de taxi, qui recherche son père ma laisser indifférente.

Ewana:
Askia et Olia sont tous les deux à la recherche de quelque chose. Simplement d'un père ou d'une chose bien plus abstraite qui pousse une personne à ne jamais s'arrêtée, à toujours foulée les routes, les routes du monde, les routes de la vie. Ce sont des étrangers qui subissent la haine des skinheads qui veulent en finir avec les immigrés (petite remarque: ceux-ci s'attaque à des immigrés alors qu'ils sont qualifiés et qu'ils se qualifient eux-mêmes avec un nom étranger -skinheads-). En bref, ce livre est assez  "spec": soit on l'aime soit on l'aime pas. Personnelement, je ne peux dire que je l'ai adoré mais sa lecture ne m'a pas déplut ....

Thomas :
Un livre très touchant, et entrainant, qui m'a bouleversé. On ressent qu'il se passe quelque chose entre les deux héros, l'homme et la femme, mais alors qu'ils sont guettés par l'amour celui est rattrapé par une séparation. Askia poursuivant seul, j'ai trouvé haletante la partie où il est poursuivi par les skinheads haineux. C'est un beau livre, mais parfois difficile à suivre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages