Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 19:55

 



Envolées retenues : (mais ça, je ne sais plus qui l'a dit. Il n'empêche : ce peut être des pistes à creuser !...) :

"Elle écrit comme elle parle". "On sent qu'elle est perturbée ( par rapport à sa mère ; elle culpabilise par rapport à sa fille)"


Constance :
Je sais, déjà le deuxième ! Mais les mots challenge + lecture m'empêche de m'arrêter. Non, en fait. C'est surtout ces livres, auquels on a envie d'aller au bout, pour une raison ou pour une autre. Dans Le club des incorrigibles optimistes, c'est la vie du narrateur et l'envie de toujours en savoir plus sur certains personnages qui nous poussent. Dans Mauvaise Fille, c'est plutôt sa taille : 198 pages, on a toujours l'impression d'être à la fin !
C 'est une belle histoire de femmes que nous livre ici Justine Lévy. Sa narratrice, Louise, est un personnage émouvant, authentique, et surtout peu sur de lui. Dans ce texte, elle va nous livrer une réflexion sur son rôle de mauvaise fille et de mauvaise mère (même si elle ne l'est pas encore). Elle s'en veut profondément de ne pas avoir été plus proche de sa mère (qui n'était jamais présente) et se dit qu'elle ne peut pas être mère pour n'en avoir jamais vraiment eu une pour exemple. Rien que cette pensée la fait culpabiliser sur son rôle de fille...
Justine Lévy pose le problème du rapport mère/fille dans un style à la fois tragique et comique.
Un livre émouvant certes, mais qui "tourne en rond". Je n'ai pas trouvé l'intêret de 198 pages, même si, il est vrai, c'est peu : j'ai eu l'impression de lire plusieurs fois la même chose. Peut-être, oui, était-ce intentionnel, pour bien montrer l'indécision, la perte de repère de la narratrice, mais celà étant, cettre répétition m'a semblée inutile.
On sent cependant du vécu dans cette histoire, un interrogation que chaque femme, à petite échelle, peut se poser au moment de donner la vie, de devenir mère à son tour. Que nous a transmis notre mère, et que transmettrons nous à notre propre fille ? Des mots justes, un personnage attachant, des questions actuelles... Il est, comme celui de Guenassia, un roman d'exception.

noté 15/20

Dana : 
Dans le troisième roman de Justine Lévy, Mauvais fille, Louise, le personnage principal nous fait le récit douloureux et à la fois poignant des derniers moments de sa mère alors que dans quelques mois, elle donnera naissance à sa petite fille, Angèle.
198 pages cruelles, débordantes d'amour et de culpabilité. Une enfance difficile, une mère absente, un futur rôle à assumer. Un roman percutant  et émouvant.

Marion:
 
Louise est une fille un peu perturbée, elle a eu une enfance difficile et elle s'en veut de ne pas avoir été assez présente et honnête envers sa mère lors de son cancer. A la mort de sa mère, louise se dit avoir été une mauvaise fille et elle pense donc devenir une mauvaise mère.
  Un superbe livre très bien écrit et très facile a lire.

Clémence: Louise est une jeune femme chamboulé entre le décès de sa mère et sa récente grossesse, et se demande comment devenir mère alors que la sienne disparait chaque jour un peu plus. C'est un récit très poignant qui traite d'un sujet grave et douloureux: la mort d'un proche. La lecture est simple, Justine Levy utilise un language familié qui facilite la lecture.

Marie.G:
Une écriture simple et vrai, nous ammène dans les pensées de Louise. Une femme sensible, perturbée par le décès de sa mère et la naissance de sa fille. Elle s'impose une culpabilité et se pose de nombreuses questions.
Un récit touchant et naturel.

Avis de Marie.G (encore): Cest un récit vivant qui nous touche en plein coeur. Il nous prèsente avec clarté et réel la réaction après un décès. Mais aussi le fait d'être enceinte, qui n'est pas toujours une joie pour toutes les femmes.
L'écriture jeune et claire nous permet d'avancer rapidement dans cette histoire et de plonger dans l'esprit du personnage. Les remises en questions de Louise sur le cycle de la vie nous apparaissent comme évidente et sa culpabilité nous est compréhensible.
C'est un roman qui ammène à la reflexion; peut-être moins poussée que Louise mais toute aussi importante.       


Elodie:

Une histoire triste sur un fond d'humour et d'amour.Une écriture à la fois singulière et très personnelle.On s'attache rapidement à ces personnages  peu ordinaires, dans lesquels on retrouver un peu de soi.

Bref, un récit bourré d'émotions.                                 

Nolwenn:
Mauvaise fille est un roman émouvant et touchant dans lequel Louise nous raconte les derniers instants de sa mère mourranteet, parallelement, est prête à donnée la vie à sa fille.
La culpabilité et l'histoire de Louise nous rapelle l'importance d'une mère et que, quoi qu'il se passe, un choix est toujours un bon choix.

 

Pauline: J'ai aimé ce roman mais vraiment sans plus. Je trouve qu'elle se lamente trop et le roman est mou. Okais, c'est une histoire triste, touchante mais elle voit tout en noir et j'aime pas ça. le roman m'a déçu car je m'attendais à mieux vu les écos que j'ai entendu.

Léonie: Mauvaise fille est un très beau livre, qui m'a envoutée dès les premières pages. J'ai eu un gros coup de coeur pour ce livre, avec une écriture simple et fluide.
Louise est enceinte de sa fille, alors qu'elle est en train de perdre sa mère d'un cancer du sein... Elle repense alors à toutes ces années passées et pensant être une mauvaise fille, elle serait forcement une mauvaise mère... Un livre qui nous parle d'amour entre une mère et sa fille, à la fois émouvant mais avec de l'humour !

 

Elise: C'est un livre très facile a lire, les chapitres sont courts.

On nous parles de la mort et en même temps, de la naisance et de la culpabilité. C'est pourquoi j'ai appréciée le livre.

 

Virginie: J'ai adorer ce roman !! Je l'ai trouvé simple à lire, j'ai bien aimé l'alternance des chapitres vie/mort ou louise/Alice. Je trouve que ce roman est touchant, ce roman paraît réel. Elle nous a di ce qu'elle ressentais de donner la vie alors que sa mère était à l'agonie. J'ai trouvé que c'était très émouvant. 

 

Léa : J'ai aimé ce livre car il est simple et rapide à lire, le style d'écriture de Justine Lévy m'a plu. Malgré le manque de confiance et la plainte continuelle de Louise (le personnage principal) cette autofiction reste touchante.

Emma:Une histoire très touchante entre une mère et sa fille, la mère est atteinte d'un cancer et la fille est enceinte, elle on du mal a se rendre compte de ce qui va leur arrivé. Louise se sent seule et ne veut pas faire les mèmes erreures que sa mère.
 J'ai apprécié cette lecture mais pas assez joyeuse a mon gout!

 

Ewana:

J'ai aimé ce livre. Le personnage de Louise est assez excentrique par moment ce qui rend certain passage du livre plutôt drôle ou carément déprimant. L'histoire est touchante, elle explore le lien de la vie entre Alice, la grand-mère, qui est atteinte d'un cancer ; Louise, la fille, qui est déprimée car elle est enceinte pendant que sa mère meurt; et Angèle, la petite-fille, qui va naître dans un contexte de deuil familial.

Thomas:

Un roman où la mère est râleuse et la fille innocente, un roman où il ne se passe pas grand chose et où la culpabilité et l'envie de bien faire dirigent le récit, c'est une oeuvre qui ne m'a pas interessée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages