Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 22:34

L’argent de Emile ZOLA

I – L’auteur

Emile Zola est un écrivain et journaliste français, né à Paris le 2 avril 1840 et mort le 29 septembre 1902.

Emile Zola est l’un des romanciers français les plus populaires et le plus publiés, il est également considéré comme le chef de file du naturalisme. Il est principalement connu pour sa fresque romanesque, les Rougon-Macquart. Ecrite en 20 volumes, elle montre la société française sous le Second Empire et met en scène la famille des Rougon-Macquart.

Les dernières années de la vie de Zola ont été marquées par son engagement dans l’affaire Dreyfus avec son article intitulé « J’accuse » paru en janvier 1898.

II - L’œuvre

L’argent écrit par Emile Zola a été publié en 1891, c’est le 18ème volume de la série des Rougon-Macquart et est composé de 12 chapitres. Le point de vue principal dans ce roman est le point de vue omniscient car le narrateur, et donc par la suite le lecteur, sait tout ce que le personnage pense et tout ce qui se passe dans l’histoire. Ce point de vue narratif permet donc de faire partager au lecteur tous les secrets de l’histoire. Le narrateur peut avoir des réflexions sur la psychologie des personnages et décrire à la perfection les évènements qui se déroulent. En effet, dans le roman nous savons ce que le personnage principal, Saccard, pense, ce qu’il s’est passé dans son passé.

Ce roman porte sur la bourse et sur la spéculation financière qui s’y déroule ainsi que les scandales qui en découlent. Il permet de se rendre compte que l’on peut être riche un jour et tout perdre le jour d’après. Il porte également sur l’antisémitisme (Gundermann est un juif et Saccard est son ennemi, il veut faire de son argent de change de l’argent catholique) et il y a aussi une petite histoire d’amour entre Madame Caroline et Saccard.

Aristide Saccard, le personnage principal, est le frère du ministre Eugène Rougon, il est ruiné par le jeu mais toujours assoiffé de fortune. Il se lance alors dans une véritable conquête. Gundermann est un banquier milliardaire juif, ennemi de Saccard. Madame Caroline est la maîtresse de Saccard. La baronne Sandorff, seconde maîtresse de Saccard.

L’histoire commence en 1864, à Paris lors du Second Empire. Aristide Saccard, frère du ministre Eugène Rougon, a perdu toute sa fortune mais il a un projet : créer la Banque Universelle. Il gagne de l’argent grâce à ceux qui épargnent, parmi eux Daigremont et Mazaud. Caroline se donnera à lui sans trop d’amour puis elle retrouvera le fils caché, Victor, de Saccard et aura une liaison avec ce dernier. Saccard se retrouve au sommet de la gloire et de la puissance. Par la suite il trompera Madame Caroline avec la baronne Sandorff, joueuse invétérée. En 1869, Saccard va tout perdre et sera jugé en correctionnelle puis sera condamné à cinq ans de prison.

Au début du roman, le projet de Saccard n’est pas dévoilé, mais lorsqu’on le connait on se demande comment va finir ce projet de la Banque Universelle. Va-t-il permettre à Saccard d’être riche ou va-t-il lui faire tout perdre ?

Ce roman est un roman réaliste, car il y a plusieurs descriptions de lieux, Paris par exemple, mais c’est tout particulièrement un roman naturaliste car le naturalisme est tout d’abord un prolongement du réalisme, mais aussi car le héros est façonné par son hérédité et par l’histoire mais principalement par la société de son temps, ici l’argent, la bourse ou encore la spéculation.

Je n’ai pas aimé cette histoire car elle porte su la bourse et sur la spéculation, c’est assez difficile à comprendre et ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus. Mais elle m’a tout de même apportée quelques explications, et quelques nouveautés, par exemple la spéculation ce que c’est, et comment fonctionne réellement la bourse. J’ai appris aussi qu’avec la bourse on peut être au sommet, riche mais le lendemain tout perdre et se retrouver sans rien. Mais j’ai apprécié l’histoire d’amour entre Madame Caroline et Saccard ainsi que le retour de Victor.

Eva MARIVAIN 1ère S2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

M URNAUER 20/02/2014 17:51

Et les photos?

M URNAUER 03/12/2013 22:39

Plutôt BIEN. Précis et assez détaillé , mais j'aurais apprécié plus d'analyse personnelle encore (ta présentation repose essentiellement sur le résumé, mais, heureusement, il n'y a tout de même pas que cela ...)

Présentation

  • : Le blog des 1ères ES2 et S2 de Loth 2013-2014
  • : Bienvenue sur le site des classe de 1ères ES 2 & S 2 du Lycée Joseph Loth
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Pages